Emission du 17 octobre 2013

Accouchement naturel, le grand retour

Mettre au monde un enfant, quoi de plus naturel ? Fortes de ce constat, toujours plus de futures mamans choisissent d’accoucher chez elles ou dans des « maisons de naissance », plutôt que dans des établissements hospitaliers. Elles ne recourent souvent qu’à une sage-femme, renonçant à la possibilité d’une césarienne et à toute forme d’anesthésie. Un reportage étonnant, dans lequel de jeunes couples se livrent avec sincérité et sans tabous.

Les accouchements sont par définition un acte naturel. Pourtant depuis un siècle, ils sont toujours plus médicalisés. L’immense majorité des femmes se rendent aujourd’hui dans des maternités rattachées à des hôpitaux, avec la possibilité de recourir à différentes techniques d’anesthésie et à la césarienne, voie par laquelle naissent d’ailleurs plus de 30% des bébés en Suisse. Corollaire : moins de douleurs, et une minimisation des risques pour la mère et pour l’enfant.

Est-on allé trop loin ? C’est ce que pense un nombre grandissant de futurs parents et de gynécologues, dénonçant ce qu’ils appellent « des accouchements de confort ». Car seuls 10 à 20% des naissances nécessitent véritablement une assistance technique. Ils font partie d’une nouvelle tendance, adeptes de l’accouchement dit « physiologique », par opposition à l’accouchement médicalisé. La mère et l’enfant bénéficient d’un suivi global, avec une préparation à la naissance, un accouchement qui respecte l’intimité, un suivi après la naissance mais aucune assistance médicale superflue. Temps Présent a suivi plusieurs couples ayant choisi de procéder ainsi.

Rediffusion le vendredi 18 octobre 2013 à 0h15 et le lundi 21 octobre 2013 à 16h05 sur RTS Deux.

Générique

Un reportage de Jean-Bernard Menoud Image : Eliane Ruckstuhl Son : Emilie Spierer Montage : Katherine Genoud

Suggestions de lecture

  • Sur ce thème