RTS Découverte

Posez une question à un spécialiste

Thème

Sélectionnez un sujet

Mail

Pseudo (facultatif)

Âge (facultatif)

Recopiez le texte de l'image

Merci d'utiliser le moteur de recherche ci-dessus pour vérifier que votre question n'a pas déjà été posée. Les questions auxquelles nous avons déjà répondu ne seront pas traitées.

Ce service ne permet pas de répondre à des questions d'ordre médical personnel (diagnostic, traitement, etc.).

La réponse sera publiée dans cette page d'ici environ deux semaines, sauf difficulté.

A propos de "Questions-réponses"

Ce service permet d’adresser des questions à des spécialistes – dans les domaines ci-dessous – ou de lire les réponses qu’ils ont déjà fournies.

Les vidéos de questions-réponses

Science et Environnement

Noirs ou Blancs, avons-nous les mêmes ancêtres?

Les ancêtres lointains des humains à peau très foncée viennent soit d'Afrique, au sud du Sahara, soit d'Asie du Sud, soit de certaines îles d'Océanie, comme l'Australie et la Nouvelle Guinée. Bien sûr, aujourd'hui, et après toutes les migrations de l'histoire humaine, il naît des gens à peau foncée dans pratiquement tous les pays du monde.

On s'est demandé pendant longtemps si les humains à peau foncée étaient les descendants d'une «race noire» qui se serait séparée des autres humains et dispersée à travers le monde il y a très longtemps. Ou bien si les populations à peau claire seraient issues de populations à peau plus foncée, originaires d'Afrique.

On sait aujourd'hui que ces deux idées sont fausses parce que les patrimoines génétiques des populations foncées d'Afrique, d'Asie et d'Océanie sont très différents entre eux et chacun bien plus proche de celui des populations à peau plus claire du même continent.

Ceci veut dire que la petite population de la préhistoire qui, il y a peut-être 100 000 ou 150 000 ans, a commencé à conquérir tout l'ancien monde, avait sans doute une couleur de peau unique, dont on ignore tout, mais que ses descendants ont changé de couleur moyenne de peau selon les lieux où ils ont migré et vécu pendant la préhistoire.

Ceux qui se sont installés longtemps sous les tropiques ont acquis, en quelques milliers d'années, des peaux plus foncées; ceux qui sont partis vers les régions froides ont acquis des peaux plus claires, sans doute mieux adaptées à la synthèse, à travers la peau, de la vitamine D. Et ceci aussi bien chez les Orientaux ou les Océaniens que chez les Européens ou les Africains.

Voir la question
André Langaney [DR]
André Langaney
Professeur honoraire

Section de biologie

Université de Genève

Santé et Médecine

Monde et Société