Modifié

Yann Eliès a été secouru

La fin du calvaire pour Yann Eliès, enfin secouru. [Reuters]
La fin du calvaire pour Yann Eliès, enfin secouru. [Reuters]
Le skippeur Yann Eliès (Generali), victime d'une grave blessure jeudi dans le Vendée Globe, a été évacué samedi peu avant midi à bord d'une frégate australienne.

Le calvaire du skippeur Yann Eliès (Generali), victime d'une
grave blessure jeudi dans le Vendée Globe, touche à sa fin. Le
Français a été évacué samedi bord d'un bateau australien, selon le
témoignage de Marc Guillemot (Safran). Marc Guillemot, skippeur du
Vendée Globe dérouté sur zone dès jeudi par la direction de course
pour apporter un réconfort moral à Yann Eliès, a fait cette annonce
au PC course après s'être entretenu avec le commandant du
bateau.

"Au moment de l'évacuation, des dauphins sont venus se mêler à
la fête, comme par magie,
a raconté Marc Guillemot. Les
hommes qui étaient montés à bord ont conditionné Yann pour le
transfert qui s'est fait dans des conditions de houle pas faciles.
Yann était dans une espèce de coquille, il portait un
casque".


"Cette arrivée au moment du transfert de dizaine de dauphins,
c'était fabuleux. Je ne sais pas si j'ai rêvé, mais c'était comme
par magie. On joue les gros durs à faire le Vendée Globe mais on
est des boules de sensibilité et des fois, on craque un peu. Les
Australiens ont géré les choses d'une façon somptueuse. Il me reste
encore quarante jours de mer. Je n'avais pas prévu de fêter Noël,
mais les Australiens m'ont amené un carton avec un morceau de pain,
un fruit et une bouteille de rouge. Je ne sais même pas si j'ai un
tire-bouchon!"

Trois tempes

L'évacuation de Yann Elies, qui souffre d'une fracture du fémur
gauche, s'est déroulée en trois temps. Une frégate australienne
spécialement dépêchée sur zone, partie vendredi de Fremantle (côte
ouest), a d'abord procédé à la mise à l'eau d'un zodiac pour
approcher le bateau de Yann Eliès. Puis deux hommes, parmi lesquels
un médecin civil, sont montés sur le bateau de Yann Elies, avant de
préparer et de procéder à son évacuation.

Les opérations ont lieu dans l'océan Indien, à environ 800 milles
(1500 km) au sud des côtes australiennes par 20 à 25 noeuds
(environ 40 à 50 km/h) de vent, avec une mer agitée, obligeant les
sauveteurs à faire preuve de prudence.

Yann Eliès, 34 ans, occupait la 8e place du Vendée Globe,
lorsqu'il a été victime, jeudi, d'une fracture du fémur. Il a
heurté le "balcon" (triangle métallique) alors qu'il effectuait une
manoeuvre à l'avant de son voilier. Michel Desjoyeaux (Foncia)
occupe la première place du Vendée Globe, dont le départ a été
donné le 9 novembre depuis les Sables d'Olonne.

agences/ag

Publié Modifié

Vendée Globe

Le classement (20.12/05h00)

1. Michel Desjoyeaux (FRA/Foncia) à 12'294,3

2. Roland Jourdain (FRA/Veolia Environnement) + 75,8

3. Sébastien Josse (FRA/BT) 171,8

4. Jean Le Cam (FRA/VM Matériaux) 192,9

5. Armel Le Cléac'h (FRA/Brit Air) 370,3