Modifié

Les images produites par la caméra de "Schumi" sont exploitables

Une conférence de presse est prévue mercredi à 11h00 au palais de justice d'Albertville. [Andre Penner - Keystone]
Une conférence de presse est prévue mercredi à 11h00 au palais de justice d'Albertville. [Andre Penner - Keystone]
La caméra du casque de Michael Schumacher fonctionnait au moment de son accident de ski et les images sont exploitables, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

"C'est un document important", a-t-on ajouté de même source. Cette caméra, dont l'existence a été révélée vendredi, cinq jours après l'accident, avait été remise par la famille de l'ancien champion allemand de Formule 1.

En revanche, cette source n'a pas précisé si les images tournées permettaient de déterminer les conditions de la chute de Michael Schumacher, notamment la vitesse à laquelle il skiait avant que sa tête ne percute un rocher dans un secteur situé hors des pistes balisées sur le domaine skiable de Méribel.

Appel à la tranquillité de Mme Schumacher

Selon les médecins de Grenoble, ce choc est survenu "à haute cinétique", mais selon la porte-parole de la famille, Sabine Kehm, Schumacher venait d'aider un ami et ne skiait pas vite.

Par ailleurs, l'épouse du septuple champion du monde de F1 a appelé mardi à ce qu'on laisse médecins et famille tranquilles. "Il m'importe que l'on ménage les médecins et l'hôpital afin qu'ils puissent travailler en paix (...) S'il vous plaît, laissez aussi notre famille tranquille", écrit Corinna Schumacher, dans un communiqué adressé aux rédactions.

afp/baru

Publié Modifié

L'Association des Journalistes allemands appelle à plus de retenue

En réaction aux propos de Corinna Schumacher, l'Association des journalistes allemands a appelé les médias à plus de retenue sur la couverture concernant l'évolution de l'état de l'ex-pilote allemand.

Le président de l'Association (DJV), Michael Konken, a rappelé que le code de déontologie de la presse exigeait "le respect face à la douleur des victimes et les sentiments des proches", selon un communiqué. "Ceci est aussi valable quand la victime est célèbre", a-t-il ajouté.