Modifié

Oscar Pistorius présente ses excuses après son coup de sang

Oscar Pistorius, à droite, a été devancé de manière surprenante par le Brésilien Alan Oliveira sur 200m.  [JULIAN STRATENSCHULTE
 - Keystone]
Oscar Pistorius, à droite, a été devancé de manière surprenante par le Brésilien Alan Oliveira sur 200m. [JULIAN STRATENSCHULTE - Keystone]
Oscar Pistorius, qui a perdu son titre sur 200m aux Jeux paralympiques dimanche, a présenté des excuses lundi pour avoir dénoncé, à la suite de l'épreuve, une course inéquitable. Le motif de l'indignation du Sud-Africain porte sur la longueur des lames de ses concurrents.

A la surprise générale dimanche, le Brésilien Alan Oliveira a remporté le 200 mètres, devant Pistorius, grand favori. A peine la course terminée, le Sud-Africain a dénoncé les lames utilisées par certains de ses concurrents, qu'il juge trop longues, et mis en cause les instances paralympiques. "Je ne veux rien enlever à la performance d'Alan, c'est un grand athlète, mais ces gars sont beaucoup plus grands (à cause de leurs prothèses, ndlr), vous ne pouvez pas rivaliser avec la longueur de leurs enjambées", a-t-il argué. "Vous avez vu comme il est revenu de loin. Nous ne sommes pas face à une course équitable. J'ai fait de mon mieux", a-t-il ajouté.

"Blade Runner" revient sur ses propos

La poignée de main entre les deux athlètes n'était pas des plus amicales après la course.  [Eddie Keogh - Reuters]
La poignée de main entre les deux athlètes n'était pas des plus amicales après la course. [Eddie Keogh - Reuters]

Après la course, Pistorius a demandé à rencontrer le Comité international paralympique (CIP) pour discuter du sujet, a indiqué le CIP dans un communiqué lundi. "Nous avons accepté de le rencontrer" lors d'une réunion qui sera organisée "loin de l'émotion du stade", a précisé le responsable de la communication du Comité, Craig Spence, sans avancer de date. "Je salue l'occasion qui m'est faite de discuter avec le CIP", a réagi le Sud-Africain.

Règlement concernant les prothèses respecté selon le CIP

Le CIP a par ailleurs rappelé que tous les athlètes qui avaient participé dimanche au 200 mètres hommes de la catégorie T44, celle d'Oscar Pistorius, avaient été "contrôlés" avant la compétition et que "tous respectaient le règlement" du CIP en matière de prothèses. "Depuis 2010, les athlètes qui participent à des compétitions internationales du CIP sont contrôlés à de nombreuses reprises", a rappelé le Comité. Et "lors des Jeux paralympiques de Londres, tous les athlètes participant aux compétitions dans les catégories T42/43/44 (amputés au-dessus et en-dessous du genou) ont eu leurs prothèses mesurées pour voir si elles étaient conformes aux règlements du CIP".

scho/afp

Publié Modifié