Modifié

Euro 2004: Le Portugal élimine l'Espagne

Les Portugais ont fait preuve de beaucoup de volonté. [Keystone]
Les Portugais ont fait preuve de beaucoup de volonté. [Keystone]
Un but de Nuno Gomes a permis au Portugal de battre l'Espagne (1-0) et de se qualifier pour les quarts de finale de l'Euro.Si les Lusitaniens remportent le groupe A, l'Espagne est en revanche éliminée, au profit de la Grèce.

De toute l'histoire de l'Euro, seule la Belgique, en 2000, avait
manqué la qualification pour le deuxième tour en tant que pays
organisateur. Elle restera la seule. Le Portugal est parvenu à
vaincre le «signe indien» au moment le plus important. Les
Lusitaniens n'avaient en effet jamais battu les Espagnols en cinq
rencontres officielles et le succès leur faisait défaut depuis 23
ans en amical.

L'Espagne en revanche, malgré d'indéniables qualités
individuelles, a encore échoué prématurément lors d'un grand
rendez- vous international. Si les «Rouges» pouvaient avoir des
regrets pour le match nul concédé face à la Grèce, leur défaite
face au Portugal est indiscutable.

Scolari inspiré

Les Portugais ont fait preuve d'une plus grande volonté, d'un
esprit d'équipe supérieur, probablement de davantage de virtuosité.
La «guerre» des sélectionneurs a été largement remportée par
Scolari. Le Brésilien a effectué le bon choix en titularisant
Cristiano Ronaldo à la place de Simao. Il a encore vu juste en
ranmplaçant à la mi-temps Pauleta par le buteur Nuno Gomes.

Inaki Saez s'est en revanche privé pendant 80 minutes de son
meilleur joueur de tête, Fernando Morientes, et pendant la totalité
de la rencontre de son principal créateur, Valeron. Bien qu'il ait
renouvelé son contrat à la tête de l'équipe d'Espagne avant l'Euro,
le sélectionneur peut s'attendre à des jours difficiles...

Cristiano Ronaldo intenable

Conscient que seule la victoire pouvait lui garantir la
qualification, le Portugal entamait le match tambour-battant. Sur
son côté droit, Cristiano Ronaldo multipliait les diribbles, les
accélérations et les centres. Il se créait même la plus nette
occasion de son équipe en première période, d'un coup de tête de
peu à côté (45e).

Malheureusement pour les Portugais, Pauleta - comme depuis le
début de l'Euro - est apparu hors du coup, touchant très peu de
ballons et systématiquement mal placé sur les centres. Son
remplacement à la pause par Nuno Gomes était une réussite. Le
joueur de Benfica trouvait en effet l'ouverture à la 57e d'un tir
ras-de-terre extrêmemement précis, décoché d'une vingtaine de
mètres.

Cette récompensait l'équipe à la mentalité la plus offensive, même
si le rythme effréné imposé par le Portugal durant la première
demi-heure avait finalement «accouché d'une souris», avec un seul
tir cadré.

Raul hors du coup

La réaction espagnole, après le but de Nuno Gomes, était
rageuse. Mais Raul n'était pas particulièrement inspiré pour sa 75e
sélection avec le maillot espagnol. Le stratège du Real manquait
l'égalisation en en envoyant un coup de tête à côté (59e), le but
vide. Puis Fernando Torres, parti à la limite du hors-jeu, tirait
sur le poteau (62e). Juanito touchait à nouveau du bois 14 minutes
plus tard.

Mais le Portugal ne se laissait à aucun moment écraser. A deux
reprises en l'espace d'une minute, Iker Casillas sauvait son
équipe, en détournant un coup-franc de l'excellent Figo (69e), puis
en s'interposant sur une tête de Costinha (70e). Ce même joueur de
Porto manquait le cadre à trois minutes du terme sur un centre de
Nuno Valente. Et, dans les arrêts de jeu, Raul Bravo sauvait sur la
ligne un envoi de Maniche.

tsr.ch avec les agences

Publié Modifié

Les matchs

Samedi 12 juin: Grèce-Portugal: 2 à 1, Espagne-Russie: 1 à 0

Dimanche 13 juin: Suisse-Croatie: 0 à 0, France-Angleterre 2 à 1

Lundi 14 juin: Danemark-Italie: 0 à 0, Suède-Bulgarie: 5 à 0

Mardi 15 juin: Rép. tchèque-Lettonie: 2 à 1, Allemagne-Pays-Bas: 1 à 1

Mercredi 16 juin: Grèce-Espagne: 1 à 1, Portugal-Russie: 2 à 0

Jeudi 17 juin: Angleterre-Suisse: 3 à 0, France-Croatie: 2 à 2

Vendredi 18 juin: Bulgarie-Danemark: 0 à 2, Italie-Suède: 1 à 1

Samedi 19 juin: Allemagne-Lettonie: 0 à 0, Rép.tchèque-Pays-Bas: 3 à 2

Dimanche 20 juin: Grèce-Russie: 1 à 2, Espagne-Portugal: 0 à 1

Lundi 21 juin: Croatie-Angleterre: 2 à 4, France-Suisse: 1 à 3

Mardi 22 juin: Italie-Bulgarie: 2 à 1, Danemark-Suède: 2 à 2

Mercredi 23 juin: Pays-Bas-Lettonie: 3 à 0, Allemagne-Rép.tchèque: 1 à 2

Les quarts de finale

Jeudi 24 juin à 20:45 : 1er quart de finale : Portugal-Angleterre

Vendredi 25 juin à 20 :45 : 2ème quart de finale : France-Grèce

Samedi 26 juin à 20 :45 : 3ème quart de finale : Suède-Pays-Bas

Dimanche 27 juin à 20 :45 : 4ème quart de finale : Rép. tchèque-Danemark