Modifié

US Open: Martina Hingis s'offre le titre en double avec Sania Mirza

Hingis et Mirza réussissent le doublé après leur succès à Wimbledon. [Jewel Samad - AFP]
Hingis et Mirza réussissent le doublé après leur succès à Wimbledon. [Jewel Samad - AFP]
Martina Hingis tient décidément la grande forme. Elle a conquis son cinquième trophée du Grand Chelem de l'année à l'US Open, s'imposant en double dames au côté de Sania Mirza. Le duo helvético-indien s'est imposé 6-3 6-3 en finale face à la paire composée de l'Australienne Casey Dellacqua et de la Kazakhe Yaroslava Shvedova.

Martina Hingis, qui a claqué une volée gagnante sur la première balle de match, et Sania Mirza ont largement dominé les débats dans le stade Arthur Ashe. Elles ont concédé deux breaks - sur les deux seules balles de break que se sont procurées leurs adversaires - sans conséquence puisqu'elles menaient déjà respectivement 3-1 dans le set initial et 5-2 dans la deuxième manche.

Un 11e titre majeur en double dames

Déjà titrée en double mixte à New York en compagnie de Leander Paes, Martina Hingis (34 ans) a donc signé le même doublé qu'à Wimbledon deux mois plus tôt. Elle porte ainsi son total de titres du Grand Chelem à 20: cinq en simple (Open d'Australie 1997, 1998, 1999, Wimbledon 1997 et US Open 1997), onze en double dames et quatre en double mixte.

La St-Galloise, qui avait également remporté le titre en double mixte en début d'année à Melbourne avec Leander Paes, égale ainsi la performance réalisée en 1998 avec ce cinquième titre majeur de l'année. En plus de son deuxième sacre consécutif en simple en Australie, elle avait alors réalisé le Grand Chelem calendaire en double dames, avec deux partenaires différentes (Mirjana Lucic-Baroni à Melbourne, Jana Novotna dans les trois autres levées).

"Un superbe bonus"

"Les titres conquis cette année ont peut-être plus de signification que ceux de mon adolescence. C'est très différent. Bien sûr, personne ne peut m'enlever ces cinq titres conquis en simple, et je serai toujours très fière de ce que j'ai accompli dans ma jeunesse", expliquait Martina Hingis.

"Mais tout ce qui m'arrive actuellement est un superbe bonus. Nous pouvons remercier Sabine Lisicki: si je n'avais pas gagné le titre à Miami avec elle (réd: au printemps 2014), rien de tout cela ne se serait produit. Je ne jouais plus beaucoup avant d'accepter de l'entraîner."

 

si/alt

Publié Modifié