Modifié

Wawrinka: "Retirer du positif de cette défaite"

Wawrinka a souffert physiquement face au no 1 mondial. [Andrew Gombert - Keystone]
Wawrinka a souffert physiquement face au no 1 mondial. [Andrew Gombert - Keystone]
Eprouvé après sa défaite face à Novak Djokovic en demi-finale de l'US Open, Stanislas Wawrinka s'est voulu positif à l'heure de l'analyse.

"Mes sensations sont étranges", lâchait Stanislas Wawrinka après avoir subi la loi de Novak Djokovic. "Mais je pense que je peux à nouveau retirer du positif de cette défaite. Il s'agissait de ma première demi-finale de Grand Chelem. J'ai réussi un grand tournoi."

"Je contrôlais le match lorsque je me sentais encore bien. Malheureusement, j'ai remarqué dès la fin du premier set que je n'allais pas tenir le choc si le match durait", constatait amèrement le Vaudois.

"J'ai commencé à ressentir une douleur à la cuisse droite, puis au fessier, puis en bas du dos et enfin à la cuisse gauche. Je ne pouvais plus être aussi agressif que je le voulais et frapper mon coup droit comme je le souhaitais", précisait-il.

"Mais cela fait partie du jeu dans un tournoi du Grand Chelem. J'étais très tendu dans mes deux premiers tours", rappelait le champion olympique 2008 de double. "J'ai ensuite joué de gros matches, éprouvants sur le plan physique, face à Marcos Baghdatis et Tomas Berdych. Aujourd'hui (réd: samedi), la douleur m'a empêché de bouger aussi vite que j'en avais besoin. Cela fait partie de mon apprentissage."

"Stan" peut se montrer fier après son beau combat contre Djokovic. [EPA JASON SZENES  - Keystone]"Stan" peut se montrer fier après son beau combat contre Djokovic. [EPA JASON SZENES - Keystone]Un pallier supplémentaire franchi

Etait-il surpris de la nervosité affichée par Novak Djokovic ? "Non, car je jouais vraiment bien. Je le mettais sous pression. Il n'a pas trouvé la solution pendant les trois premiers sets", expliquait le Vaudois.

"Mais il n'est pas no 1 mondial pour rien. Il s'est accroché pendant toute la rencontre, et m'a repoussé loin, loin, loin vers mes limites. J'ai dû puiser dans mes réserves physiques, mais il a pu s'imposer au final."

Stanislas Wawrinka est bien conscient d'avoir encore franchi un palier supplémentaire, lui qui a enchaîné deux succès convaincants face à des membres du top 5 (Tomas Berdych et Andy Murray) avant de passer près de l'exploit face au no 1 mondial.

"Mon niveau de jeu a vraiment augmenté. Mais attention, cela ne veut pas dire que je serai en demi-finale du prochain tournoi du Grand Chelem. Il n'y a aucune garantie", glissait-il.

A lire aussi: Wawrinka tombe les armes à la main

si/adav

Publié Modifié