Modifié

ATP Bâle: Federer vient difficilement à bout de Kohlschreiber

Roger Federer a dû batailler pour battre l'Allemand. [Georgios Kefalas - Keystone]
Roger Federer a dû batailler pour battre l'Allemand. [Georgios Kefalas - Keystone]
La 1050e victoire de Roger Federer sur le Circuit, la 58e à Bâle, n'a pas coulé de source. Même face à l'une de ses victimes préférées en la personne de Philipp Kohlschreiber (ATP 32).

Le Bâlois a dû retrousser les manches pour vaincre 6-4 4-6 6-4 l'Allemand en 8e de finale des Swiss Indoors. Ce onzième succès en onze rencontres face à Kohlschreiber fut acquis grâce à un break "blanc" à 2-2 au premier set et un second à 4-4 au troisième set sur une erreur en coup droit de l'Allemand au terme d'un échange dans lequel Roger Federer n'a pris aucun risque. Comme s'il avait compris que faire jouer son adversaire à cet instant crucial de la partie était la tactique la plus judicieuse à suivre.

Quarante-huit heures après l'aimable promenade de santé devant Mikhail Kukushkin, Roger Federer a été confronté à une autre opposition. Bien plus relevée, contre l'un de ses sparring partners préférés.

"Je ne peux pas être satisfait de mon jeu de défense. Je n'ai pas su lire son service, a reconnu Federer. J'ai manqué d'énergie sans que je ne sache pourquoi. Il m'était arrivé la même chose à l'US Open face à lui. Cela se produit parfois. Je ne suis pas vraiment inquiet pour la suite."

Federer attend Goffin

Ce vendredi (match à suivre sur RTS Deux à 20h), Roger Federer affrontera à nouveau un adversaire qui frappe son revers à deux mains en la personne de David Goffin (17), pour le remake de la finale 2014 que le Bâlois avait remportée sur le score sans appel de 6-2 6-2. Relégué sur le court annexe depuis le début du tournoi, le lutin belge retrouvera la lumière face au maître des lieux.

"Je me suis entraîné une quinzaine d'heures avec lui en décembre dernier à Dubaï, a lâché "RF". David est un grand joueur. Il retourne très bien. Je m'attends à un match dur."

si/fg

Publié Modifié

Un Américain en demies

Pour la première fois depuis 2010, un Américain se hissera dans le dernier carré des Swiss Indoors. Cette place est promise au vainqueur du duel entre Donald Young et Jack Sock.

Sur le court no 2 dont l'exiguïté peut souvent niveler les valeurs, Donald Young (49) a provoqué la surprise. Le joueur de Chicago s'est, en effet, imposé 6-2 7-6 devant le Sud-Africain Kevin Anderson (12). Sur le Central, la hiérarchie a également été bousculée avec le succès 7-6 6-3 de Jack Sock (29) devant John Isner (14). Mais sur la lancée de sa finale dimanche à Stockholm - il s'est incliné devant Tomas Berdych -, Sock a très largement dominé un Isner incapable de se procurer la moindre balle de break.

En 2010, Andy Roddick s'était incliné 6-2 6-4 devant Roger Federer dans une demi-finale à sens unique. Le dernier joueur américain à s'imposer à Bâle fut Pete Sampras en 1996.