Modifié

Roger Federer: "Ca reste difficile à croire"

Federer pose tout sourire avec son trophée au lendemain de son sacre à Melbourne. [Dita Alangkara - Keystone]
Federer pose tout sourire avec son trophée au lendemain de son sacre à Melbourne. [Dita Alangkara - Keystone]
Roger Federer peinait encore à réaliser la portée de son exploit au lendemain de son 20e sacre majeur. "C'est une sensation bizarre, mais ça reste difficile à croire que c'est arrivé, que j'ai défendu mon titre à l'Open d'Australie et gagné mon 20e Grand Chelem", a-t-il lâché après une nuit forcément courte.

"Je n'ai retrouvé mes proches que vers 3h du matin. Il y a tellement de choses à faire et à dire après une finale, c'est incroyable", s'est amusé le Bâlois. "On a passé trois heures au bar avec mes amis, la famille, les proches. Nous étions tous fatigués. C'était calme et relax, c'était sympa", a-t-il glissé, fatigué mais comme d'habitude volubile.

Roger Federer a été forcément inondé de messages de félicitations. "Je me suis dit +wouah+ quand j'ai regardé mon téléphone. Cela m'est déjà arrivé de recevoir beaucoup de messages dans le passé. Mais j'ai l'impression que c'était le double cette fois-ci", a-t-il précisé. "C'était un peu comme l'an dernier. Les gens sont peut-être plus heureux pour moi à mesure que ma carrière avance", a-t-il encore expliqué.

Ce chiffre de 20, il est inimaginable. C'est irréel

Roger Federer

"Ce chiffre de 20, il est inimaginable. Je le ressens encore ce matin, c'est irréel. Je prends peut-être plus longtemps pour réaliser car tout s'est passé très vite. Au début du cinquième set, j'ai bien cru que j'allais perdre", a rappelé le Bâlois, qui avait perdu cinq jeux d'affilée dans la quatrième manche de son duel avec Marin Cilic.

"Il y a eu beaucoup de chance, beaucoup de travail, beaucoup d'efforts, beaucoup d'émotions, alors c'est fabuleux. Je suis encore ému ce matin", a poursuivi le premier homme à avoir atteint la barre des 20 titres majeurs en simple. Un exploit qu'il doit maintenant digérer. "C'est pour ça que je suis content de n'avoir aucun tournoi dans les semaines à venir", a-t-il lâché.

ats/fg

Publié Modifié

La place de no1, pas un objectif

Malgré son succès, la 1re place mondiale semble bien loin de ses préoccupations, même s'il ne pointe plus qu'à 155 points de Rafael Nadal au classement technique. "Là, je sais que je vais pouvoir rentrer en Suisse pour décompresser, parler de la suite de mon programme. Je vais juste me faire plaisir, disparaître aussi. Je m'en réjouis", a lâché Roger Federer.

Le Bâlois de 36 ans devrait donc a priori revenir aux affaires à l'occasion du Masters 1000 d'Indian Wells, juste après son exhibition "Match for Africa 5" prévue le 5 mars en Californie. A moins qu'il ne décide dans les prochains jours de tenter sa chance à Rotterdam (12-18 février) ou à Dubaï (26 février-3 mars) afin de se donner l'opportunité de retrouver le sommet de la hiérarchie.

Federer sur les talons de Nadal

Roger Federer est revenu sur les talons de Rafael Nadal au sommet de la hiérarchie mondiale du tennis. Au lendemain de son sacre, le Bâlois est revenu à 155 points ATP de son grand rival espagnol qui a abandonné en quarts en Australie où il défendait les points d'une finale.

Cilic atteint à 29 ans son meilleur classement en détrônant de la 3e place Grigor Dimitrov (4e) qui a été éliminé en quarts du premier tournoi du Grand Chelem 2018. Novak Djokovic, battu en 8es, progresse d'une place (13e), tandis que Stan Wawrinka plonge au 15e rang (-7) après son élimination au 2e tour.

Classement ATP (29.01)

1. (1) R.Nadal ESP 9760
2. (2) R.Federer SUI 9605
3. (6) M.Cilic CRO 4960
4. (3) G.Dimitrov BUL 4630
5. (4) A.Zverev GER 4610
6. (5) D.Thiem AUT 4060
7. (7) D.Goffin BEL 3460
8. (9) J.Sock USA 2880
9. (10) JM.del Potro ARG 2815
10. (11) P.Carreno Busta ESP 2705

15. (8) S.Wawrinka SUI 2385