Modifié

Open d'Australie: Ian Hughes: "A Perth, Federer a consacré du temps à conseiller Belinda"

Ian Hughes (à gauche) entraîne Belinda Bencic depuis cet été. [Instagram Belinda Bencic]
Ian Hughes (à gauche) entraîne Belinda Bencic depuis cet été. [Instagram Belinda Bencic]
Ian Hughes est le nouvel homme derrière Belinda Bencic. Ce coach anglais travaille à 100% avec la St-Galloise depuis juillet dernier. Il s’est confié à RTSsport à la sortie du match victorieux de sa protégée face à Venus Williams.

RTSsport.ch: Tout d’abord, un mot sur la victoire de Belinda Bencic?

IAN HUGHES: Elle a super bien joué. Nous savions que nous avions la possibilité de faire quelque chose. Rien de tel qu'un premier tour pour saisir sa chance face à une joueuse comme Venus Williams. Venus est une championne incroyable et cela nécessitait une performance particulière, un petit plus de la part de Belinda. Et ce fut le cas.

RTSsport.ch: Et quel fut ce petit plus? 

IAN HUGHES: Elle est parvenue à croire en elle et à rester positive tout au long du match. Nous avions parlé de son match contre Serena Williams, au premier tour de l’Open d’Australie il y a deux ans et même si à un moment elle menait 5-1, il faut savoir que face à une telle joueuse, ce n’est jamais terminé. Il faut savoir prendre point après point et aujourd'hui, Belinda y est parvenue super bien. Parfois, lorsque tu affrontes une telle joueuse sur un grand court comme la Rod Laver Arena, tu commences à te poser des questions. Mais là, elle a su rester forte. Elle ne s’est pas découragée et a su se ressaisir après les mauvais points et décocher un point gagnant.

C’est important de ne pas se laisser perturber par le retentissement d’une telle performance

Ian Hugues, entraîneur de Belinda Bencic

RTSsport.ch: Elle aurait pu se décourager après le tirage au sort mais elle a su voir le côté positif de ce premier tour face à Williams au lieu de se dire qu'elle n’avait pas de chance. Y êtes-vous pour quelque chose?

IAN HUGHES: (sourire) Disons que nous en avons parlé.

Dames, 1er tour: Bencic (SUI) bat V.Williams (USA) (6-3, 7-5) en deux manches! [RTS]
Dames, 1er tour: Bencic (SUI) bat V.Williams (USA) (6-3, 7-5) en deux manches! / Tennis: Open d'Australie / 1 min. / le 15 janvier 2018

RTSsport.ch: En sortant du court, vous nous avez dit que vous deviez vous assurer qu'elle garde les pieds sur terre après un tel match…

IAN HUGHES: C’est essentiel. C’est un peu différent en Grand Chelem puisque les joueurs ont un jour off entre chaque tour mais c’est important de ne pas se laisser perturber par le retentissement d’une telle performance. Aujourd'hui, son téléphone va beaucoup sonner, tout le monde veut lui parler. Mais si elle ne prend pas le temps de bien récupérer, elle le paiera aux tours suivants. Donc c’est important qu'elle se concentre là-dessus. Mais elle l’a fait spontanément très bien. Elle est allée directement en salle de sport pour le décrassage. Et, pour la petite histoire, la première personne qu'elle a croisé en sortant du court, c'était Roger.

RTSsport.ch: Comment expliquez-vous cette progression fulgurante depuis son retour de blessure avec cette victoire contre Venus Williams sur la Rod Laver Arena?

IAN HUGHES: C’est une surprise pour elle comme pour moi. Lorsqu'elle a repris la compétition à St-Pétersbourg, notre seule préoccupation était son poignet. Mais c’est une compétitrice, une battante et une fois qu'elle est sur un court, si elle est en bonne santé, elle va tout donner. Et elle ne cesse de monter en puissance. Elle a super bien joué à la Hopman Cup et ses entraînements ici depuis une semaine se passent très bien.

RTSsport.ch: Ce qui frappe depuis son retour, c’est qu'elle semble avoir mûri et paraît très épanouie. Vous confirmez?

IAN HUGHES: C’est exactement ça. Elle grandit. Elle mûrit. Avant de reprendre, il y avait pas mal d’interrogations concernant son poignet et son niveau. Mais une fois de retour sur le court, elle a réalisé à quel point elle aimait le jeu et à quel point la compétition lui avait manqué.

RTSsport.ch: Quelle sont vos relations avec ses parents?

IAN HUGHES: Elles sont bonnes. Ils sont venus à Dubaï pour Noël pendant notre préparation d’entre-saison. Je connais Ivan, son père depuis plusieurs années. Ils viennent parfois en Slovaquie où nous nous entraînons. Ca se passe très bien.

RTSsport.ch: Allez-vous voyager à temps plein avec Belinda?

IAN HUGHES: Absolument. Dorénavant, c’est elle ma famille. Quand vous entraînez un ou une joueuse de cet âge, c’est important de passer un maximum de temps avec.

...Roger a été juste incroyable. Il lui a consacré beaucoup de temps. Il est venu la regarder jouer, lui a parlé, lui a donné des conseils, lui a appris à se détendre

Ian Hugues, à propos de Federer

RTSsport.ch: Quel a été l’apport de Roger Federer à la Hopman Cup?

IAN HUGHES: Immense. L’an dernier, lorsqu'elle a disputé la Hopman Cup pour la première fois avec lui, elle était intimidée et nerveuse alors que cette fois, elle a vraiment réalisé ce que ça pouvait lui apporter. Elle s’est dit: "je veux l’écouter et apprendre à ses côtés." Et Roger a été juste incroyable. Il lui a consacré beaucoup de temps. Il est venu la regarder jouer, lui a parlé, lui a donné des conseils, lui a appris à se détendre. Il m’a parlé aussi. Pouvoir côtoyer un champion comme lui est très précieux pour elle comme pour moi.

RTSsport.ch: Le tableau se dégage maintenant pour elle. Quels sont vos objectifs?

IAN HUGHES: Nous évitons de regarder trop loin. Nous prenons match après match. Ca peut paraître stupide mais c’est essentiel. Ce serait une erreur de s’emballer.

Tennis: Belinda Bencic aborde l'Open d'Australie aux côtés d'un nouvel entraîneur [RTS]
Tennis: Belinda Bencic aborde l'Open d'Australie aux côtés d'un nouvel entraîneur / Sport dimanche / 2 min. / le 14 janvier 2018

RTSsport.ch: Le public en Suisse ne vous connaît pas. Que pouvez-vous nous dire sur vous?

IAN HUGHES: Il n'y a pas grand-chose à dire. Je suis Anglais, de Londres. J’ai travaillé pour la Fédération britannique où j’ai entraîné de jeunes joueurs. J’ai donc croisé Belinda lorsqu'elle était encore junior. J’ai également entraîné l’Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 4).

RTSsport.ch: Quels sont les aspects que vous travaillez avec Belinda?

IAN HUGHES: Notre premier objectif est qu'elle soit le plus "fit" possible. Nous essayons de la rendre plus "fit", plus forte. Elle a d’excellentes bases. C’est une bosseuse et le travail réalisé ces dernières années est impressionnant. Nous devons garder ça.

RTSsport.ch: Face à Venus Williams, elle a particulièrement bien servi et retourné. Y a-t-il des secteurs de son jeu que vous cherchez à améliorer?

IAN HUGHES: Le service est le secteur dans lequel elle a le plus progressé ces derniers temps. C’est une arme essentielle. Elle est excellente en retour aussi, c’est vrai. Son timing est parfait. Et aujourd'hui, elle a bien réussi à lire le service pourtant intelligent et puissant de Venus Williams. Son style de jeu nécessite un bon déplacement. Elle monte super bien. Nous essayons d’abord de retrouver le niveau qu'elle avait avant la blessure et ensuite, nous passerons au niveau supérieur.

Melbourne, Isabelle Musy - @Isabellemusy

A lire aussi: Belinda Bencic renvoie Venus Williams à la maison!

"Une grande victoire" pour Bencic

C'est déjà fini pour Golubic

Nadal expéditif pour son entrée en lice

Publié Modifié

AUS Open, les Suisses

1er tour M
R.Federer SUI/2 -
A.Bedene SLO MA 09h30

S.Wawrinka SUI/9 -
R.Berankis LIT MA vers 04h30

1er tour D
B.Bencic SUI b.
V.Williams USA/5 6-3 7-5

K.Bondarenko UKR b.
Viktorija Golubic SUI
7-6 4-6 6-2