Modifié

Andy Murray rejoint Novak Djokovic en finale

Andy Murray disputera la finale à Melbourne pour la 2e année de suite.  [Dennis M.Sabangan - Keystone]
Andy Murray disputera la finale à Melbourne pour la 2e année de suite. [Dennis M.Sabangan - Keystone]
La finale de l'Open d'Australie 2011 opposera Andy Murray à Novak Djokovic. L'Ecossais s'est qualifié vendredi en battant 4-6 7-6 6-1 7-6 David Ferrer au terme d'une partie qui a duré 3h45'.

Andy Murray, no5 mondial, a lutté pour rejoindre Novak Djokovic en finale de l'Open d'Australie, battant vendredi  l'Espagnol David Ferrer, no7 mondial, 4-6, 7-6 (7/2), 6-1, 7-6 (7/2), au terme de 3 h 45 min d'un intense combat physique. L'Ecossais se hisse pour la troisième fois en finale d'un tournoi du Grand Chelem, mais est toujours en quête d'un premier titre. L'an dernier, il avait buté sur un grand Roger Federer à Melbourne: le Suisse avait enlevé le trophée en trois sets secs 6-3, 6-4, 7-6 (13/11).

Tombeur de Rafael Nadal, David Ferrer ne disputera pas sa première finale en Grand-Chelem. [Shuji Kajiyama - Keystone]
Tombeur de Rafael Nadal, David Ferrer ne disputera pas sa première finale en Grand-Chelem. [Shuji Kajiyama - Keystone]
Ferrer s'est montré coriace

Vendredi soir, Murray a été contraint d'élever encore son niveau de jeu face à un David Ferrer extrêmement coriace. Le Valencien, plutôt porté sur la terre battue, a encore montré qu'il était excellent sur dur aussi, surface sur laquelle il a conquis trois de ses dix titres. Victorieux à Auckland au début du mois, il a poursuivi en se qualifiant pour la deuxième demi-finale en Grand Chelem dans sa carrière, et a posé d'énormes problèmes à Murray.

Dans un match de très haute intensité physique, les deux protagonistes ont fait parler leur puissance, matraquant du fond du court dans des échanges parfois interminables. A ce petit jeu, Murray craquait en premier. L'Ecossais commettait trois fois plus de fautes directes que Ferrer et devait abandonner la première manche.

Accélérations payantes

Murray tremblait aussi au deuxième set, avec un taux de première balle en chute,

Andy Murray a eu besoin de toute sa fougue pour faire plier David Ferrer.  [Rob Griffith - Keystone]
Andy Murray a eu besoin de toute sa fougue pour faire plier David Ferrer. [Rob Griffith - Keystone]

sauf dans les moments importants. Deux fois le no5 mondial faisait le break, deux fois l'Espagnol recollait. Ferrer s'offrait même une balle de set, mais à l'image de tout son match, manquait de concrétiser. Les deux joueurs devaient se départager au tie-break, dans lequel Murray, plus offensif, prenait vite le large.

Le Britannique continuait sur sa lancée au 3e set, avec un service retrouvé. Le Valencien, incapable de convertir ses balles de break (0/7), s'énervait, perdait en lucidité et malgré un petit baroud d'honneur, voyait la manche lui échapper totalement. Au 4e set, distancé dès le premier jeu, Ferrer réagissait et recollait à 2-2, pour ne rien lâcher jusqu'au tie-break. Là encore, Murray passait quelques accélérations payantes et se voyait récompensé du gain de la rencontre.

Et maintenant Djokovic

Andy Murray retrouvera en finale un adversaire qu'il connaît bien pour un match qui s'annonce palpitant, au vu de la qualité du tennis pratiqué cette quinzaine. Les deux joueurs sont nés à une semaine d'intervalle  (Murray le 15 mai 1987, Djokovic le 22 mai 1987) et se croisent depuis les tournois de jeunes. Le Serbe est en tête dans le bilan de leurs confrontations (4-3) mais ils ne se sont pas affrontés depuis mars 2009 et Murray reste sur trois victoires, toutes sur dur.

L'interrogation majeure porte sur la capacité de récupération de l'Ecossais après cette éprouvante demie, alors que Djokovic, vainqueur jeudi de Federer, a disposé d'un jour de plus de repos.

 

Murray dans la lune

Une bévue pour le moins inhabituelle donne à la victoire d'Andy Murray un caractère particulier. L'Ecossais a "oublié" qu'il jouait une balle de set ! Il est possible de perdre le fil du score quand vous jouez une demi-finale de l'Open d'Australie: Andy Murray a vécu cette "drôle" d'expérience à Melbourne: "je ne savais pas que je jouais une balle de deux sets à rien contre moi, avoue l'Ecossais. Je croyais qu'il y avait 4-3 et non 5-4. C'est quand l'arbitre a annoncé 5 partout que j'ai réalisé..."

Cette erreur lui a peut-être permis de "survivre" dans cette demi-finale dont il savait, avant même d'engager la première balle, qu'elle serait très "difficile". "David Ferrer n'est pas no 7 mondial par hasard, lance-t-il. Je le vois s'entraîner. Je sais qu'il possède une condition physique extraordinaire. C'est un joueur qui mérite le respect de tous". "Je suis heureux de m'en être sorti. Au fil des jeux, j'ai tout changé: la tension de ma raquette et ma tactique. Il fallait faire quelque chose pour revenir dans ce match, poursuivait-il. J'ai joué plus près de la ligne. J'ai, surtout, attaqué d'avantage".

Dimanche, Andy Murray affrontera un adversaire qu'il connaît depuis près de dix ans. "Je l'ai rencontré la première fois quand j'avais 13 ans, se souvient-il. Je l'avais battu 6-0 6-1. Je pense que le match de dimanche sera tout de même plus serré... Nous nous sommes beaucoup entraînés ensemble lors de la Hopman Cup à Perth. Il n'y a aucun secret entre nous !"

Pour sa part, David Ferrer a indiqué que " c'était un match très dur. Il a y eu de longs échanges au premier et deuxième set. J'ai eu ma chance dans la deuxième manche avec une balle de set. Mais dans les moments importants, il a servi vraiment très bien. Je ne pouvais rien faire de plus, je me suis beaucoup battu. Entre Andy et Novak ce sera un match difficile. Cela dépendra du début de la rencontre."

agences/ag

Publié Modifié

Open d'Australie, demi-finales

N.Djokovic SRB/3 b. R.Federer SUI/2 7-6 (7/3) 7-5 6-4
A.Murray GBR/5 VE b. D.Ferrer ESP/7 4-6 7-6 6-1 7-6

Finale (30.01)

N.Djokovic SRB/3 - A.Murray DI 09h30 sur tsr2