Modifié

Entrée en lice parfaite pour Federer

Le Bâlois n'a pas concédé la moindre balle de break à son adversaire. [CHRISTOPHE KARABA - Keystone]
Le Bâlois n'a pas concédé la moindre balle de break à son adversaire. [CHRISTOPHE KARABA - Keystone]
Roger Federer est entré de la meilleure des manières dans le Masters 1000 de Paris-Bercy. Impérial sur sa mise en jeu, le Bâlois a facilement pris la mesure de Richard Gasquet 6-4 6-4 et affrontera Radek Stepanek au prochain tour.

Roger Federer n'a guère tremblé pour fêter en soirée son septième succès d'affilée face à Richard Gasquet (6-4 6-4), qui n'a battu le Bâlois qu'une seule fois il y a cinq ans à Monte-Carlo pour leur premier face-à-face, au 2e tour du Masters 1000 de Paris-Bercy. Il ne devait pas effacer la moindre balle de break et perdait au total 10 points sur sa mise en jeu, dont 3 (!) seulement dans la première manche.

Contrairement à l'année dernière, où il avait été piégé d'entrée par Julien Benneteau, le no2 mondial a cette fois contrôlé les débats en faisant la course en tête dès le début de chaque manche. Adoubé par Bercy, qui l'a davantage applaudi que Gasquet, le Suisse a pris le service du Français au troisième jeu du premier set et dès le premier jeu du deuxième set.

Pas de problème d'adaptation

Tranquille, il a ensuite paisiblement déroulé sur son propre engagement sur lequel il n'a perdu que dix points sur cinquante. Même s'il découvrait la nouvelle surface très rapide de Bercy, Federer n'a semblé connaître aucun problème d'adaptation.

"Ce soir, ça s'est bien passé, je n'ai pas vraiment eu de situation périlleuse à affronter", explique Federer. "Avec le recul on peut parler de match de routine mais c'est toujours dangereux contre Richard. Il n'y a pas eu beaucoup d'écart entre nous deux. Il a fait un bon match, il n'est pas passé à côté. Je n'ai eu que deux vraies occasions sur son service. Avec cette surface, qui est peut-être la plus rapide sur le circuit en ce moment, il faut savoir saisir ses occasions. Les matches peuvent tourner vite dans un sens comme dans l'autre. Il faut faire très attention. Une connerie et le set peut être plié."

Invaincu depuis dix matches désormais, Roger Federer se mesurera jeudi à l'ancien fiancé de Martina Hingis, Radek Stepanek (ATP 41). Il a remporté 9 des 11 duels livrés face au Tchèque de 31 ans, dont la saison a été perturbée par une mononucléose. L'homme aux 16 trophées du Grand Chelem reste même sur cinq succès face à Radek Stepanek, qu'il a dominé 6-3 6-2 vendredi dernier à Bâle.

agences/lper

Publié Modifié

Paris-Bercy, 1/16

R.Federer SUI/1 b. R.Gasquet FRA 6-4 6-4
R.Stepanek CZE b. N.Almagro ESP/14 7-6 6-4
J.Melzer AUT/11 b. S.Giraldo COL/Q 6-3 7-6
D.Ferrer ESP/7 b. F.Fognini ITA/Q 3-6 6-4 7-6
A.Murray GBR/3 b. D.Nalbandian ARG 2-6 6-4 6-3
M.Cilic CRO/13 b. S.Stakhovsky UKR 6-4 4-6 6-3
G.Monfils FRA/12 b. B.Becker GER/Q 7-6 6-4
F.Verdasco ESP/6 b. A.Clément FRA/WC 3-6 6-3 6-0
A.Roddick USA/8 b. J.Nieminen FIN/Q 6-1 6-4
E.Gulbis LET b. M.Youzhny RUS/9 6-4 3-0 w.o.
S.Wawrinka SUI b. I.Ljubicic CRO/15 6-4 6-4
R.Soderling SWE/4 b. G.Simon FRA 6-4 6-0
T.Berdych CZE/5 b. F.Serra FRA/WC 6-3 6-1
N.Davydenko RUS/10 b. T.Bellucci BRA 6-3 6-0
M.Llodra FRA b. J.Isner USA/16 6-3 6-4
N.Djokovic SRB/2 b. J.Monaco ARG 6-4 6-3