Modifié

Wawrinka en 1/2, Federer éliminé

Wawrinka tient la forme de sa vie au tournoi de Rome. [Keystone]
Wawrinka tient la forme de sa vie au tournoi de Rome. [Keystone]
Stanislas Wawrinka s'est qualifié pour les 1/2 du tournoi de Rome en battant James Blake. Défaite surprise en revanche de Roger Federer face à Radek Stepanek.

Un Suisse figure en demi-finales du Masters Series de Rome, mais
pas le plus attendu. Stanislas Wawrinka (ATP 24), qui fera partie
du top 20 mondial lundi, a sorti James Blake alors que Roger
Federer s'est incliné devant Radek Stepanek (ATP 27).

Federer: la déception

La belle semaine de Wawrinka, qui aura un beau coup à jouer
samedi face à Andy Roddick (ATP 6), ne peut éclipser la
contre-performance de Federer. Le Bâlois, qui subit sa sixième
défaite de l'année en sept tournois, essuie son premier revers
inquiétant depuis le début de la saison sur terre battue. "Je ne
suis pas fatigué, et ne ressens pas la moindre gêne sur le plan
physique. Mon bilan sur terre battue reste par ailleurs bon (réd:
11 succès, 2 défaites)", positivait-il malgré tout.

Titré à Estoril et finaliste à Monte-Carlo, le numéro un mondial
n'a cependant pas pleinement profité de l'élimination prématurée de
Rafael Nadal à Rome. Il se rapprochera certes quelque peu de
l'Ibère dans la Race. Son retard sera toutefois toujours largement
supérieur à 100 points (124) sur le Majorquin, qui pourrait
d'ailleurs céder sa place de numéro un 2008 à Novak Djokovic
lundi.

"J'ai mal négocié les points importants"

Federer, qui restait sur quatre succès face à Stepanek, aurait
pourtant pu (dû ?) s´imposer en deux manches sur le court central
du Foro Italico. Il menait en effet 3/1 dans le premier tie-break
et 5/2 dans le second, mais ne parvenait pas à enfoncer le clou
face à l´ex-fiancé de Martina Hingis. Le numéro un mondial manquait
même une balle d´égalisation à un set partout à 6/5 dans le jeu
décisif. Contrairement au Tchèque, il ne parvenait pas à élever son
niveau de jeu dans les moments décisifs.

"J´ai mal négocié les points importants. Dans les deux tie-breaks,
je mène avant d´être dépassé. C´est une chose qui ne m´arrive pas
souvent. C´est très décevant", lâchait Federer. "J´ai mal joué à la
relance, mais je ne sais pas si c´est juste mon revers qui n´a pas
fonctionné. Stepanek montait tout le temps et ce n´était pas
réellement un match de terre battue. Je serais plus inquiet si
j´avais perdu contre un vrai spécialiste de terre battue", assurait
le Bâlois, qui se disait ravi d´avoir plus de temps pour préparer
le Masters Series de Hambourg où il aura un titre à défendre la
semaine prochaine.

La force mentale de Stan

Stanislas Wawrinka atteint quant à lui pour la première fois le
dernier carré d'un Masters Series, une semaine après avoir échoué à
ce stade de la compétition à Barcelone. Il a démontré une nouvelle
fois toute l'étendue de ses qualités physiques et mentales face à
James Blake longue de 2h33. Il a su s'accrocher malgré la perte
d'un premier set dans lequel il se procura une balle de 5-2 à la
relance avant de mener 3/1 dans le tie-break.

Il n'a également pas lâché prise dans une seconde manche où il
manquait quatre balles de set à 5-3, sur son propre service. Le
champion junior de Roland-Garros 2003, qui pliait finalement
l'affaire sur sa septième balle de set dans le second jeu décisif,
ne lâchait en revanche rien dans la manche finale. Il s'emparait de
la mise en jeu de James Blake d'entrée, et enfonçait le clou en
signant deux nouveaux breaks à 3-1 puis 5-1.

si/alt

Publié Modifié

Rome, 1/4

R.Stepanek CZE b. R.Federer SUI/1 7-6 7-6

N.Djokovic SRB/3 b. N.Almagro ESP 6-1 1-0 w.o.

A.Roddick USA/6 b. T.Robredo ESP/14 6-3 4-6 7-6

S.Wawrinka SUI b. J.Blake USA/8 6-7 7-6 6-1

Wawrinka en route vers le top 10?

"J'ai su rester concentré tout au long de la partie. J'ai tenté de le mettre le plus souvent sous pression grâce à mes frappes de fond de court", analysait Stanislas Wawrinka, persuadé qu'il sera prêt sur le plan physique pour sa demi-finale. "C'est l'une des plus belles semaines de ma carrière. J'espère que ma progression au classement ne s'arrêtera pas là. Je suis déjà concentré sur le match de samedi."

La date du lundi 12 mai 2008 sera historique pour le tennis helvétique grâce à Stanislas Wawrinka et Roger Federer. Ce sera en effet la première fois depuis le 4 mars 1991 (Jakob Hlasek/ATP 18 et Marc Rosset/ATP 20) que la Suisse comptera deux joueurs parmi les vingt meilleurs de la planète. Quatrième Helvète à accéder au top 20, Wawrinka sera proche du top 15 grâce aux 220 points d'ores et déjà glanés à Rome. Une accession à la finale le placerait même aux portes du top 10...

Le droitier de St-Barthélémy n'aura strictement rien à perdre face à Roddick, qu'il n'a jamais affronté. L'Américain connaît cependant l'une des meilleures semaines de sa carrière sur la terre ocre. Vendredi, il s'est offert le scalp d'un pur "terrien", Tommy Robredo (ATP 16), battu 6-3 4-6 7-6, Quoi qu'il advienne samedi, Wawrinka poursuivra sans doute sa progression au cours des semaines suivantes: il n'a que 45 points à défendre jusqu'au tournoi de Stuttgart, où il avait atteint la finale en juillet 2007.