Modifié

Roger et Stan en quarts à Rome

Roger Federer s'est imposé face à Ivo Karlovic 7-6 6-3. [Keystone]
Roger Federer s'est imposé face à Ivo Karlovic 7-6 6-3. [Keystone]
Il y aura deux Suisses en quarts de finale du Masters Series de Rome. Stanislas Wawrinka (ATP 24) a rejoint Roger Federer en dominant 6-4 6-3 Juan Carlos Ferrero (23).

Federer a dominé le géant Croate Ivo Karlovic (2m08/ATP 22) 7-6
(7/4) 6-3 en 1 h 33'. Il devra se méfier de Stepanek au prochain
tour, qu'il a battu à cinq reprises en six face-à-face. Le Tchèque
de 29 ans s'est en effet montré convaincant depuis le début de la
semaine, sortant notamment le numéro cinq mondial David Ferrer,
finaliste à Barcelone dimanche dernier.

Stan en route vers le top 15

Wawrinka est pour sa part venu à bout du tombeur de Rafael
Nadal, l'Espagnol Juan Carlos Ferrero (ATP 23), sur le score de 6-4
6-3. Sorti par Novak Djokovic en quart de finale à Indian Wells, le
numéro deux helvétique peut envisager une première demi-finale dans
une épreuve estampillée Masters Series.

Il aura un beau coup à jouer face à Blake, dont le jeu s'exprime
mieux sur des surfaces plus rapides. «Stan» a d'ailleurs remporté
leur seul précédent duel, joué sur terre battue au 2e tour de
l'édition 2005 de Roland-Garros. Il avait alors passé l'épaule en
cinq sets après avoir été mené deux manches à rien. En cas de
succès vendredi, le demi-finaliste du récent tournoi de Barcelone
effectuerait une remarquable opération sur le plan comptable: une
place dans le dernier carré lui permettrait de se rapprocher du
«top 15» du classement mondial.

La maîtrise de Federer

Roger Federer s'est montré extrêmement solide face à Ivo
Karlovic, qu'il a battu pour la sixième fois en autant de duels. Il
n'a concédé que deux balles de break au Croate - dans le troisième
jeu de la partie - et ne perdait au total que dix points sur son
engagement, dont trois seulement dans une deuxième manche
parfaitement maîtrisée.

Dans le premier set, il forçait la décision en réussissant deux
points de rang à la relance à 5/4 dans le tie-break. Le Bâlois en
est désormais à huit jeux décisifs remportés face au Croate, sur
neuf disputés. Sa domination était plus nette dans le deuxième set.
Karlovic, qui avait armé dix aces dans la manche initiale - dont un
pour écarter une balle de set à 5-6 -, n'en réussissait que deux
dans la seconde. Il concédait sa mise en jeu à deux reprises face à
un Federer de plus en plus incisif à la relance.

Un départ raté

Wawrinka a mal débuté en concédant d'entrée son service. [Keystone]Wawrinka a mal débuté en concédant d'entrée son service. [Keystone] A l'image de son compatriote, Stanislas
Wawrinka s'est montré extrêmement solide sur son engagement jeudi.
Tout avait pourtant débuté de la pire des manières face à Juan
Carlos Ferrero. «Stan» concédait d'entrée son service, perdant même
les sept premiers points de la partie. Ferrero, qui souffre des
adducteurs depuis quelques jours, n'enlevait cependant que huit
points sur ses neuf derniers jeux de relance ! Le «moustique»
concédait quant à lui à trois reprises son engagement dans cette
rencontre longue de 83'.

si/kir

Publié Modifié

Rome, 1/8, premiers résultats

R.Federer SUI/1 b. I.Karlovic CRO 7-6 6-3

R.Stepanek CZE b. L.Horna PER/Q 6-4 1-6 6-3

N.Djokovic SRB/3 b. I.Andreev RUS 6-3 3-6 6-3

N.Almagro ESP b. F.Gonzalez CHI/12 w.o.

A.Roddick USA/6 b. S.Bolelli ITA 7-6 6-3

J.Blake USA/8 b. F.Verdasco ESP 5-7 7-5 6-2

S.Wawrinka SUI b. JC.Ferrero ESP 6-4 6-3

Federer à l'interview

"J'étais plus relâché dans le deuxième set, relevait Federer. Je me suis alors créé de nombreuses opportunités. Mais je devais rester concentré: une petite erreur sur ton service peut suffire pour lui offrir un break et lui permettre de remporter un set. La tactique est primordiale face à Karlovic, dont le service est très différent de celui des autres joueurs. Sa taille lui permet de trouver tous les angles. Il est en outre habile à la volée.2