Modifié

La "bataille des surfaces" à Nadal

Rafael Nadal a eu le dernier mot contre Roger Federer [Keystone]
Rafael Nadal a eu le dernier mot contre Roger Federer [Keystone]
Rafael Nadal a gagné la "bataille des surfaces" à Majorque. Sur un court moitié terre battue, moitié gazon, le gaucher a battu Roger Federer 7-5 4-6 7-6 (12/10).

Ce match-exhibition, destiné notamment à promouvoir les Iles
Baléares sur le plan touristique, a donc confirmé la main mise de
l'Espagnol sur le Bâlois avec un huitième succès en onze
confrontations.

Cet affrontement entre les deux meilleurs joueurs du monde a tenu
ses promesses. Federer, qui en est à 48 victoires de suite sur
gazon, et Nadal, invaincu depuis 72 matches sur terre battue, ne se
sont fait aucun cadeau.

Pause "chaussures"

La partie a été haletante et le suspense d'autant plus long que
les deux protagonistes devaient changer de chaussures à chaque
inversion de côté. Ils bénéficiaient pour ce faire de 2 minutes au
lieu des 90 secondes habituelles. Mais le match a failli ne pas
avoir lieu: peu avant le début de la rencontre, il a fallu changer
le gazon.

Bien qu'amicale et jouée dans une ambiance bon enfant, le duel a
été pris au sérieux par les numéros 1 et numéros 2 mondiaux.
Federer, qui menait 4-1 dans le tie-break, a galvaudé 2 balles de
match.

Rendez-vous à Rome

Federer et Nadal se retrouveront à Rome et Hambourg avant le
grand rendez-vous de Roland-Garros (27 mai au 10 juin), le seul
tournoi du Grand Chelem que Federer n'ait pas encore remporté et
dont Nadal est double tenant du titre.

si/bao

Publié Modifié

Federer et Nadal enthousiastes

A l'issue de leur match, Federer et Nadal étaient unanimes: ils ont pris beaucoup de plaisir. Mais ils ont eu quelque peine à s'adapter lors des changements de côté.

"J'ai passé d'excellents moments, c'était vraiment 'fun' de batailler pendant 2h30' contre Rafa", a relevé Federer, bon perdant. "En fait, j'ai eu plus de plaisir que prévu, le court était d'excellente qualité. On pourrait imaginer d'autres matches de ce genre à l'avenir, pourquoi pas avec une partie en dur aussi, mais probablement pas un vrai tournoi."

Nadal a souligné qu'il s'était senti "très bien" mais que le fait de changer de chaussures à chaque inversion de côté lui avait causé quelques problèmes. Les deux joueurs ont relevé qu'il était sensiblement plus avantageux d'évoluer sur le côté en terre battue, face au joueur sur gazon.