Modifié

Federer retrouvera Nadal en finale à Madrid

Federer a dominé Del Potro pour la 5e fois en 5 confrontations. [Keystone]
Federer a dominé Del Potro pour la 5e fois en 5 confrontations. [Keystone]
Roger Federer a facilement dominé Juan Martin Del Potro 6-3 6-4 pour atteindre sa 1ère finale de l'année sur terre battue. Il y retrouvera Rafael Nadal, sorti vainqueur d'un incroyable duel (plus de 4h!) contre Novak Djokovic.

Entre Hambourg 2008 et Madrid 2009, il aura fallu exactement une
année à Roger Federer (ATP 2) pour se qualifier pour une nouvelle
finale d'un Masters 1000. Sur la terre battue espagnole, le Bâlois
a évincé 6-3 6-4 l'Argentin Juan Martin Del Potro (ATP 5) et
retrouvera en finale un certain Rafael Nadal (ATP

1).

20e duel contre Nadal pour le Bâlois

Contrairement aux derniers tournois de Rome, Miami et Indian
Wells, Federer ne s'est pas décomposé dans sa demi-finale. Il faut
dire que, pour une fois, il n'avait pas en face de lui une de ses
nouvelles bêtes noires (Murray et Djokovic en l'occurence), mais un
adversaire qu'il a à sa botte, comme en témoigne le cinglant 6-3
6-0 6-0 du dernier Open d'Australie. En cinq rencontres, le no 2
mondial n'a pas perdu un seul set face à Del Potro.

Samedi soir sur le central de la nouvelle «Caja Magica» madrilène,
Federer a confirmé son emprise sur l'Argentin de 20 ans. Serein sur
son engagement, hormis deux balles de break écartées dans le
premier jeu du match, le Bâlois s'est «contenté» de prendre le
service de Del Potro à 4-3 dans le premier set, puis à 3-2 dans le
second.

Dimanche, Federer se frottera une 20e fois à Rafael Nadal,
celui-là même qui l'avait battu il y a une année en finale à
Hambourg. Le Bâlois, qui avait dit avant le tournoi espérer éviter
son meilleur ennemi avant Roland Garros, reste sur cinq défaites
face au no 1 mondial (6-13 dans l'ensemble des duels). Leurs deux
dernières confrontations s'étaient même terminées dans les larmes
pour le Suisse, défait en cinq sets à Wimbledon et à l'Open
d'Australie.

Nadal miraculé

Nadal exulte au terme d'un match complètement fou. Federer partira toutefois avec l'avantage
de la fraîcheur dans cette finale. Tandis que le Bâlois a mis 1h21
pour éliminer Del Potro, Nadal a dû batailler 4h02 (!) pour se
débarrasser du Serbe Novak Djokovic (ATP 4), à l'issue d'une
rencontre à couper le souffle et conclue 3-6 7-6 7-6. Toujours
derrière au score, l'increvable Majorquin s'est même payé le luxe
de sauver trois balles de match dans l'ultime tie-break, disputé
dans une ambiance de match de football et bouclé 11-9.

Emprunté pendant deux sets (37 fautes directes) et avec une cuisse
bandée dès l'entame de la deuxième manche, Nadal a su, comme très
souvent, sortir les coups qu'il fallait aux moments décisifs. A
l'image par exemple de ses deux attaques de coup droit tombées
juste dans l'angle du court sur deux des balles de match.

Invaincu depuis 33 matches

"J'ai commencé par jouer très mal, très court, j'avais du
mal à trouver la distance. Et puis j'ai trouvé le rythme et j'ai
fini par jouer du grand tennis. C'était indispensable pour battre
Djokovic aujourd'hui. Le plus important pour moi, c'est de
récupérer pour le match de demain, ce qui ne sera pas facile"
,
a commenté l'Espagnol.

Invaincu sur terre battue depuis 33 parties (19 en 2009), Nadal
tentera dimanche d'empocher son quatrième titre d'affilée en 2009
sur sa surface de prédilection après Monte Carlo, Barcelone et
Rome. Il essaiera aussi de devenir le premier à enlever lors du
même printemps les trois Masters 1000 précédant Roland
Garros.

Quant à Djokovic, il a consolidé sa réputation de plus dangereux
adversaire du Majorquin sur l'ocre, où il est le seul à lui avoir
pris un set cette année (à Monte Carlo et Madrid). A l'instar d'un
Federer, le Serbe doit toutefois la trouver de plus en plus amère,
lui qui a essuyé sa quatrième défaite en 2009 contre Nadal, la 14e
en tout en 18 confrontations.

si/rsch

Publié Modifié

La parole à Rafael Nadal

"J'ai commencé par jouer très mal, très court, j'avais du mal à trouver la distance. Et puis j'ai trouvé le rythme et j'ai fini par jouer du grand tennis. C'était indispensable pour battre Djokovic aujourd'hui. Le plus important pour moi, c'est de récupérer pour le match de demain, ce qui ne sera pas facile.

L'altitude et le fait que le court est très sec risquent de favoriser mon adversaire. Avec l'altitude, les sensations sont difficiles à trouver. Je tape la balle avec un peu d'appréhension. C'est pour moi le tournoi le plus difficile de la tournée sur terre battue".

ATP Madrid, 1/2

R.Nadal ESP/1 b. N.Djokovic SRB/3 3-6 7-6 7-6

R.Federer SUI/2 b. JM.Del Potro ARG/5 6-3 6-4


NALBANDIAN OPERE AVEC SUCCES

David Nalbandian a été opéré d'une hanche et devrait être absent du circuit pour une durée d'au moins quatre mois. Le quinzième joueur mondial ne pourra s'aligner à Roland-Garros et à Wimbledon et ne participera pas non plus à l'US Open.

L'Argentin fera également défaut à l'Argentine pour son quart de finale de Coupe Davis face à la République tchèque, en juillet. Nalbandian s'est blessé le mois dernier lors du tournoi de Barcelone. Il a continué à jouer, participant au tournoi d'Estoril, avant de se résoudre à une intervention chirurgicale. Opéré à Barcelone, il poursuivra sa rééducation en Argentine.