Modifié

Un premier titre majeur pour Samantha Stosur

Le baiser victorieux de Sam Stosur à son trophée. [Matt Slocum - Keystone]
Le baiser victorieux de Sam Stosur à son trophée. [Matt Slocum - Keystone]
Tout le monde attendait Serena Williams. Mais c'est bien Samantha Stosur qui a remporté l'US Open dimanche à New York. L'Australienne de 27 ans, qui remporte son premier titre du Grand Chelem, n'a laissé aucune chance à l'Américaine, battue 6-2 6-3 en 1h13'. Celle-ci a d'ailleurs encore dérapé.

Samantha Stosur (no 9) a créé la sensation à l'US Open. L'Australienne a conquis à 27 ans son premier titre du Grand Chelem en simple en dominant la grandissime favorite Serena Williams (no 28) 6-2 6-3 en 73' en finale.


"Je suis toujours sans voix", lâchait-elle à l'entame de sa conférence de presse. "Je n'arrive pas à croire que j'ai remporté ce tournoi. C'est une sensation incroyable d'avoir livré une telle performance. On espère, on désire toujours être capable de le faire, mais c'est extraordinaire de pouvoir le réaliser."


La droitière de la Gold Coast a mis un terme à une disette de plus de 30 ans pour l'Australie, qui attendait une victoire dans le simple dames d'un tournoi majeur depuis le sacre d'Evonne Goolagong Cawley en 1980 à Wimbledon. Elle disputait sa deuxième finale de Grand Chelem en simple après celle perdue l'an dernier à Roland-Garros face à Francesca Schiavone.


"J'ai su tirer de nombreuses leçons de cette défaite. Je devais croire en mes chances. Le fait d'avoir déjà battu Serena à deux reprises m'a aidée à penser que c'était possible", soulignait-elle.


Une trajectoire peu banale

Serena Williams ne semble pas trop déçue à l'heure des récompenses. [Keystone]Serena Williams ne semble pas trop déçue à l'heure des récompenses. [Keystone]La trajectoire de Samantha Stosur, qui figurera au 7e rang du prochain classement WTA, est peu banale. Professionnelle depuis 1999, elle s'est longtemps contentée de jouer les premiers rôles en double. Numéro un mondiale dans la spécialité en 2006, elle a d'ailleurs conquis 23 titres dont deux en Grand Chelem (US Open 2005 et Roland-Garros 2006), alors qu'elle ne compte que trois trophées en simple à son palmarès!


"J'ai toujours voulu être une grande joueuse de simple, même si j'ai vécu de grands moments en double. Après avoir guéri (ndlr: elle avait souffert en 2007 de la maladie de Lyme, une infection bactérienne transmise par piqûre de tiques), je ne voulais plus rien laisser au hasard", expliquait la résidente de Brisbane.


L'Australienne pointait encore au-delà de la 50e place mondial en simple au terme de l'année 2008. Elle prenait conscience de tout son potentiel sur la terre battue de Roland-Garros déjà, se hissant dans le dernier carré en 2009. Une année plus tard, elle atteignait la finale à Paris avec au passage une victoire de prestige acquise de haute lutte (6-2 6-7 8-6) face à... Serena Williams. "J'ai apparemment bien fait de poursuivre mes rêves", souriait-elle.


Serena dépassée

Tous les éléments étaient pourtant réunis pour un 14e sacre majeur de Serena Williams. Impressionnante dans ses six matches précédents, l'Américaine était programmée pour  triompher en cette journée du 11 septembre où l'émotion était extrêmement vive à New York. Privée de première balle de service (52% de réussite), sans énergie et sans émotion, elle n'était pourtant qu'une ombre sur le court dans la première manche.


L'Australienne n'en revient pas. Et pourtant elle l'a fait! [Matt Slocum 
 - Keystone]L'Australienne n'en revient pas. Et pourtant elle l'a fait! [Matt Slocum - Keystone]Serena Williams se révoltait quelque peu après qu'une décision arbitrale lui coûtait le break dès le premier jeu du deuxième set. Elle pensait alors être revenue à égalité, mais l'arbitre de chaise la pénalisait pour s'être encouragée d'un "come on" rageur alors que la balle était encore en jeu (lire ci-dessous). Transfigurée, la Floridienne de 29 ans recollait à 1-1 avant de faire la course en tête jusqu'à 3-2.


Samantha Stosur, dont la force de frappe en coup droit et le slice de revers ont posé bien des problèmes à Serena Williams, reprenait alors le dessus en empochant les quatre derniers jeux. "J'étais plus fatiguée que je ne le pensais", a expliqué la Floridienne, qui avait conclu sa demi-finale peu avant minuit la veille. "Mais je ne suis pas là pour me chercher des excuses. Je veux relever les mérites de Sam, qui a réussi un grand match."


Après Na Li à Roland-Garros, puis Petra Kvitova à Wimbledon, Samantha Stosur conclut cette année Grand Chelem qui aura vu de nouvelles têtes soulever les plus beaux trophées.


 

La "tigresse" sort ses griffes

Serena Williams a encore dérapé verbalement. L'Américaine a employé un langage fleuri à l'encontre de l'arbitre de chaise de la finale, deux ans après avoir perdu une demi-finale sur un point de pénalité reçu après qu'elle avait insulté une juge de ligne.


Ce nouvel écart de conduite pourrait coûter cher à la soeur cadette de Venus, encore en période probatoire. Alors qu'elle faisait face à une balle de break dans le premier jeu du deuxième set, Serena Williams a frappé un coup droit gagnant et crié "come on" avant même que la balle ne rebondisse de l'autre côté du filet. Appliquant le règlement à la lettre, l'arbitre de chaise Eva Asderaki l'a pénalisée immédiatement en donnant le point et donc le break à son adversaire.


Son seul bon coup...

Serena Williams gagna le jeu suivant et se tourna vers l'arbitre pour lui dire: "N'est-ce pas vous qui m'avez "baisée" la dernière fois ? Ce n'est pas cool." Après avoir enlevé les deux jeux suivants sous les vivats d'une foule déchaînée, la Floridienne, assise sur sa chaise au Serena Williams a une altercation avec l'arbitre au début de la 2e manche. [Keystone]Serena Williams a une altercation avec l'arbitre au début de la 2e manche. [Keystone]changement de côté, lança des propos peu amènes envers l'arbitre. "Ne me regardez pas... Si je vous vois dans le couloir, passez votre chemin... Un avertissement pour exprimer mon opinion? Nous sommes en Amérique... Vous êtes laide à l'intérieur... Quelle nulle..."


"Je ne me rappelle plus de ce que j'ai dit", a expliqué Serena plus tard en conférence de presse. "C'était intense sur le court, j'étais intense et j'ai tout donné, je ne me souviens pas à quoi je faisais référence. Je verrai ça sur YouTube. Je ne pense pas que ce point a eu un grand impact sur le match parce qu'elle a gagné assez facilement. En tout cas, c'est le seul bon coup que j'ai tapé de tout le match", a-t-elle rigolé.


si/alt


Publié Modifié

Une simple amende pour Serena

Serena Williams a été condamnée à 2000 dollars d'amende pour ses propos déplacés envers l'arbitre en finale de Flushing Meadows mais ne sera pas suspendue pour le prochain US Open, a indiqué mardi la Fédération américaine de tennis (USTA).

"Le juge arbitre de l'US Open a condamné Serena Williams à 2000 dollars d'amende à la suite de la violation du code de conduite pour propos déplacés pendant la finale du simple dames", a indiqué l'USTA par communiqué.

L'Américaine de 29 ans risquait une suspension pour le prochain US Open car elle était à la fin d'une période probatoire de deux ans en Grand Chelem pour des faits similaires remontant à 2009, quand elle avait copieusement insulté une juge de ligne en demi-finale de l'US Open face à la Belge Kim Clijsters.

Le comité directeur du Grand Chelem a toutefois estimé mardi que le comportement de Williams en finale ne constituait pas le type d'"infraction majeure" qui pouvait entraîner une telle suspension automatique.

"Après examen de l'incident et en tenant compte du montant de l'amende infligée par le juge-arbitre, le comité directeur du Grand Chelem a jugé que la conduite de Mlle Williams, bien que verbalement abusive, ne correspond pas à une infraction majeure au regard du code de conduite des tournois du Grand Chelem", a ainsi indiqué l'USTA dans son communiqué.

US Open, finales dames

S.Stosur AUS/9 b. S.Williams USA/28 6-2 6-3

Les 10 dernières gagnantes

2011 - Samantha Stosur (AUS)
2010 - Kim Clijsters (BEL)
2009 - Kim Clijsters (BEL)
2008 - Serena Williams (USA)
2007 - Justine Henin (BEL)
2006 - Maria Sharapova (RUS)
2005 - Kim Clijsters (BEL)
2004 - Svetlana Kuznetsova (RUS)
2003 - Justine Henin (BEL)
2002 - Serena Williams (USA)