Modifié

Dinara défiera Serena en finale

Serena visera un 10e titre en Grand Chelem samedi. [Reuters]
Serena visera un 10e titre en Grand Chelem samedi. [Reuters]
Dinara Safina et Serena Williams, qui ont battu, respectivement, Vera Zvonareva 6-3 7-6 et Elena Dementieva 6-3 6-4, joueront la finale de l'Open d'Australie.

Serena Williams (no 2) et Dinara Safina (no 3) ne sont pas les
dernières à se plaindre de la canicule qui sévit depuis trois jours
à Melbourne. L'Américaine et la Russe ont bénéficié du fait de
jouer en indoor pour se qualifier pour la finale de l'Open
d'Australie.

Serena Williams s'est imposée 6-3 6-4 devant une Dementieva qui
fut reprise par ses vieux démons au second set. Les huit doubles
fautes qu'elle a commises dans cette manche ont, en effet,
grandement facilité la tâche de sa rivale. Vera Zvonareva a, elle
aussi, dévoilé une très grande fragilité sur le plan
psychique.

Battue 6-3 7-6 par Dinara Safina, la joueuse de St-Petersbourg a
tremblé comme une junior au moment de servir pour le deuxième set à
6-5. Puis beaucoup trop crispée dans le tiebreak, elle a laissé
filer les trois derniers points et le match.

Battues avant d'entrer sur le court

Dinara Safina accède à la finale malgré 41 fautes directes. [Keystone]Dinara Safina accède à la finale malgré 41 fautes directes. [Keystone] Les deux battues avaient sans doute
perdu la bataille avant même d'entrer sur le court. Dementieva et
Zvonareva auraient, en effet, été avantagées si l'on avait pu jouer
en outdoor. En pleine chaleur, Serena Williams et de Dinara Safina
n'auraient très certainement pas tenu le choc. Mais avec une
température mesurée jusqu'à 43,4 degrés dans l'après-midi, il était
tout simplement impossible de jouer à l'air libre jeudi à
Melbourne.

Pour le plus grand bonheur de Williams et de Safina. Avec le toit
fermé, elles ont pu exprimer toute leur puissance dans des
conditions de jeu qui étaient idéales pour elles. Serena Williams
tentera donc samedi de remporter un dixième titre du Grand Chelem,
son quatrième à Melbourne après ses succès en 2003, 2005 et
2007.

Finaliste malheureuse l'an dernier à Roland-Garros, Dinara Safina
disputera pour sa part sa deuxième finale dans un tournoi du Grand
Chelem. Un succès samedi lui permettrait de rejoindre au palmarès
des Champions d'Australie son frère Marat, titré en 2005.

"Je me rappelle avoir regardé mon frère gagner cette finale
contre Lleyton Hewitt à la télévision et si je devais revoir ce
match aujourd'hui j'en aurais encore les larmes aux yeux, avoue la
Moscovite. C'est génial de pouvoir marcher dans les pas de Marat,
il a été mon idole, il l'est toujours
".

Place de no 1 en jeu

La place de no 1 mondiale en jeu Cette finale, qui se disputera
en "night session" (09h30 en Suisse), comportera, par ailleurs, un
autre enjeu: la place de no 1 mondiale que Jelena Jankovic a perdue
lors de cette quinzaine à Melbourne. "C'est mon rêve de devenir
no 1 depuis que je suis toute petite
, poursuit Safina.
Avoir la possibilité d'y arriver lors d'une finale contre
Serena est un scénario incroyable
".

Serena Williams s'avance toutefois comme la grandissime favorite
de cette partie. N'a-t-elle pas enlevé cinq des six matches qui
l'ont opposée par le passé à Dinara Safina?

si/tai

Publié Modifié

Demi-finales, dames

D.Safina RUS/3 b. V.Zvonareva RUS/7 6-3 7-6

S.Williams USA/2 b. E.Dementieva RUS/4 6-3 6-4

Serena pas obnubilée par la place de no 1

"Un match parfait? Oh non, mais beaucoup mieux que les derniers, ça c'est sûr. Je ne me suis jamais sentie vraiment menacée, j'ai été très calme sur le court. J'ai beaucoup mieux servi que par le passé contre elle (Dementieva), j'ai mieux bougé sur le court et j'ai été solide de bout en bout.

Je ne pense pas que jouer avec le toit fermé m'avantage plus que les autres joueuses. Ca rend les choses plus faciles pour tout le monde. Il n'y a pas de paramètres extérieurs comme le vent ou le soleil à gérer. La possibilité de devenir no 1 mondiale n'est pas un objectif en soi, c'est comme la cerise sur le gâteau. Mon but premier est de remporter encore trois matches à l'Open d'Australie, deux en double et un en simple.

Sur toute la tournée australienne, j'ai eu du mal à trouver le rythme, la forme. Mais ça m'arrive souvent de mal jouer lors des premiers tours et de mieux terminer le tournoi".

Safina: "je ne suis plus la même joueuse"
"J'ai été plus entreprenante que lors de mes précédents matches, plus qu'elle aussi, et j'ai saisi les occasions. D'accord j'ai fait 41 fautes directes mais c'est parce que je cherchais le point gagnant. Ce n'est pas comme si je poussais la balle et qu'elle terminait dans les bâches. Le premier set a été presque parfait. Au deuxième, j'ai fait un excellent jeu pour revenir à 6-6 et j'ai ensuite été très solide au tie-break.

Les deux dernières fois que j'ai rencontré Serena ne veulent pas dire grand-chose. Aussi bien à l'US Open qu'au Masters, j'étais cramée. Je n'avais plus rien dans le réservoir. Là c'est différent, c'est le début de saison. Je ne suis plus la même joueuse depuis ma victoire sur Justine Henin à Berlin l'an dernier. Ce succès a complètement changé mes perspectives".