Modifié

Roger Federer officialise son absence

Federer ne fera pas vibrer les spectateurs de Palexpo lors du premier week-end de mars. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Federer ne fera pas vibrer les spectateurs de Palexpo lors du premier week-end de mars. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
La nouvelle était prévue, attendue. Elle a été confirmée par le principal intéressée. Roger Federer ne disputera pas le premier tour de la Coupe Davis face à la République tchèque à Genève du 1er au 3 mars.

Après sa victoire sur Milos Raonic en 1/8 de l'Open d'Australie, le Bâlois a officialisé de manière définitive son forfait pour ce premier tour. "Ce n'est pas le match de Stan contre Djokovic qui peut m'amener à revoir mes plans. Je sais très bien ce dont Stan est capable. Il ne m'a pas surpris dimanche soir, dit-il. Renoncer à la Coupe Davis est une décision difficile à prendre. Mais ce choix, je l'ai arrêté depuis longtemps, une année et demie".

La confidence de Stammbach

Présent à Melbourne, René Stammbach déplore, bien sûr, ce forfait. Le président de Swiss Tennis a lâché une confidence devant la presse qui éclaire toute cette problématique de la Coupe Davis sous un jour nouveau. Il y a deux ans, Federer, dit-il, avait fait la promesse à Wawrinka de jouer pleinement la carte de la Coupe Davis. Le Bâlois entendait jouer cette carte en 2012 avec un tirage au sort qui était, sur le papier, favorable avec un premier tour à domicile devant les Etats-Unis.

Seulement, les défaites de Wawrinka et de Federer le premier jour à Fribourg contre Mardy Fish et John Isner devaient sonner le glas des espoirs de l'équipe de Suisse. Sans doute définitivement si l'on écoute attentivement les propos de Federer lundi soir à Melbourne avec cette planification opérée depuis dix-huit mois. Une planification dans laquelle la Coupe Davis n'a plus sa place.

si/lper

Publié Modifié