Modifié

Fed Cup: "J'espère qu'on va massacrer Hingis", estime Yannick Noah

Noah à l'entraînement avec ses joueuses avant Suisse-France. [Magali Girardin - Keystone]
Noah à l'entraînement avec ses joueuses avant Suisse-France. [Magali Girardin - Keystone]
"J'espère que l'on va la massacrer !", a déclaré Yannick Noah en évoquant Martina Hingis. Comme si la Saint-Galloise devait toujours payer les propos tenus il y a 18 ans à l'adresse d'Amélie Mauresmo.

"J'aimerais qu'on lui pose la question: mais pourquoi ne s'arrête-t-elle pas ?", s'interroge le capitaine des 'Bleues'. "Nous l'avions affrontée en 1998 à Sion quand j'avais lancé Amélie Mauresmo en Fed Cup. On avait pris une raclée. Elle était no 1 mondiale. Là, elle rejoue en double. Elle a la passion du tennis. C'est bien, mais bon cela s'arrête là pour moi. J'espère que l'on va la massacrer."

Même s'il excelle dans le jeu de la provocation, il est évident que Noah nourrit des sentiments particuliers envers Hingis. Ce proche de Mauresmo ne peut pas oublier la remarque acerbe de la Suissesse à la veille de la finale 1999 de l'Open d'Australie. Elle avait qualifié la Française de "demi-homme". Le coming-out de Mauresmo l'avait conduit à formuler cette malheureuse remarque.

Les propos de Noah, même s'ils ont peut-être été distillés sous le sceau de l'humour, donnent plus de relief encore à ce Suisse - France.

ats/lper

A lire aussi: Heinz Günthardt a tranché, ce sera Belinda Bencic

Publié Modifié

Suisse - France

Bacsinszky - Cornet SA dès 14h00
Bencic - Mladenovic

Bacsinszky - Mladenovic DI dès 13h00
Bencic - Cornet
Hingis/Golubic - Hesse/Parmentier

Fed Cup, quarts de finale (11-12.02)

Ostrava (dur)
République tchèque - Espagne

Maui (dur)
USA - Allemagne

Minsk (dur)
Bélarus - Pays-Bas

Genève (dur)
Suisse - France