Modifié

Fed Cup: pour Günthardt, le début de la rencontre sera important

Heinz Günthardt tout sourire lors de la conférence de presse mercredi. [J.Meyer - Keystone]
Heinz Günthardt tout sourire lors de la conférence de presse mercredi. [J.Meyer - Keystone]
Heinz Günthardt se prépare à vivre un week-end important à Leipzig. Le capitaine et ses drôles de dames auront fort à faire au premier tour du Groupe mondial 2016 de la Fed Cup face à une redoutable équipe d’Allemagne, emmenée par l’ange Kerber fraîchement titrée à Melbourne. Mais l’ancien joueur n’est pas en terrain inconnu puisqu’il a notamment entraîné la championne Steffi Graf et … Andrea Petkovic qu’il risque fort de retrouver de l’autre côté du filet. Quelques heures avant les retrouvailles, Heinz Günthardt s’est confié à RTSsport.ch par téléphone.

RTSsport.ch: Entre la Suisse et l’Allemagne, peut-on dégager un favori ?

HEINZ GUNTHARDT: Je pense que c’est vraiment ouvert. Cette rencontre sera extrêmement intéressante à suivre.

RTSsport.ch: Connaissez-vous bien vos adversaires?

HEINZ GUNTHARDT: Oui, on connaît très bien les joueuses allemandes. Belinda (ndlr : Bencic) a déjà joué contre Kerber qu’elle a battue deux fois mais cela ne veut rien dire car cela fait des mois. On ne sait pas encore qui affrontera qui (ndlr: le tirage a lieu à 13h cet après-midi) et en plus l’Allemagne est venue avec cinq joueuses. Je connais bien Barbara Rittner, la capitaine de cette équipe. On est amis. J’ai même coaché Andrea Petkovic quelque temps. Et Anna-Lena Friedsam s’entraîne parfois à Bienne, alors on se connaît tous très bien. On est amis mais sur le terrain ce sera autre chose (sourire).

RTSsport.ch: Quelle sera d’après vous la clé du match?

HEINZ GUNTHARDT: Ce sera important de bien commencer la rencontre. Je pense que les Allemandes sont favorites car elles jouent à la maison. Mais elles ont d’autant plus de pression. Cela va se jouer sur peu de choses. La confiance et la forme du moment seront déterminantes. C’est difficile de dire aujourd’hui ce qui va faire la différence. On peut jouer sur cette pression, la leur mettre dès le premier match.

RTSsport.ch: Avec la victoire d’Angelique Kerber à Melbourne, les attentes envers cette équipe d’Allemagne doivent être grandes…

HEINZ GUNTHARDT: Sûrement mais c’est difficile de savoir comment Kerber va gérer tout ça.

"Timea est prête physiquement"

RTSsport.ch: Comment est l’ambiance avant ce duel ?

HEINZ GUNTHARDT: L’ambiance est très bonne. Ce n’est pas la première fois que l’on est ensemble, on se connaît par coeur. Elles sont d'ailleurs toutes derrière moi en ce moment (rires).

RTSsport.ch: Comment jugez-vous l’état de forme de vos joueuses ?

HEINZ GUNTHARDT: On s’est très bien entraînés mardi. Les conditions de jeu sont rapides, les joueuses doivent s’adapter. Belinda joue très bien depuis ce début d’année et Timea (Bacsinszky) a énormément progressé depuis son retour de blessure. J’ai l’impression qu’elle est prête physiquement, elle bouge très bien. On est prêts à les battre.

RTSsport.ch: Vous avez repris cette équipe de Suisse en 2012. Comment appréhendez-vous votre rôle de capitaine ? Y  a-t-il parfois des contentieux ?

HEINZ GUNTHARDT: On discute ensemble et si on n’est pas d’accord, je décide. Les joueuses ne m’écoutent pas toujours mais c’est normal (rires). Je ne suis pas un gourou qui arrive et qui impose sa vision du jeu. J’essaie de créer un environnement qui permet aux joueuses d’être au top.  Je ne leur dis pas comment elles doivent jouer. Ce sont des professionnelles et elles ont des entraîneurs pour cela. C’est plutôt une question d’organisation même si pendant le match je me permets de leur donner quelques conseils.

Les joueuses sont prêtes à en découdre

Propos recueillis par Floriane Galaud - @FlorianeGalaud

Publié Modifié

Le baromètre des Suissesses

Belinda Bencic (WTA 11): "Elle est capable de prendre la balle très tôt, d’accélérer le jeu. Elle a une anticipation et un sens du jeu extraordinaires. S’il y a un point négatif à relever, peut-être qu’elle peut encore progresser dans son jeu de défense".

Timea ‪Bacsinszky (WTA 15): "Timea est bonne en défense mais est moins capable d’accélérer le jeu et de prendre la balle tôt. C’est une joueuse qui aime varier, elle change souvent le rythme de la partie."

Viktorija Golubic (WTA 138): "Elle a un très bon jeu de jambes et une bonne science du jeu. Elle a un très bon revers et a la possibilité de varier le jeu. Il lui manque peut-être un coup décisif et des accélérations pour arriver au top."

Martina Hingis (WTA 1 en double): "Elle apporte beaucoup de choses au groupe, notamment son expérience. Elle a une présence qui donne de la confiance à l’équipe. Martina peut battre n’importe qui parce qu’elle a prouvé par le passé qu’elle est capable de le faire. C’est important d’avoir dans notre équipe une joueuse qui a presque tout gagné dans sa carrière."

La Fed Cup en quelques infos

Contrairement à la Coupe Davis, la Fed Cup, sa version féminine, se dispute sur un week-end, le samedi et le dimanche. Cinq matches sont disputés entre les deux équipes: les deux premiers simples ont lieu le samedi alors que les deux derniers simples et le double sont programmés le dimanche.

Si une des deux équipes mènent 3-0, le 4e match est annulé et remplacé par le double. Si le résultat d'un affrontement est connu après le 4e match de simple, le double est quand même disputé. En cas d’égalité à une manche partout, le 3e set du double prend la forme d’un tie-break qui se joue jusqu’à 10 points.

Le capitaine peut changer les joueuses du deuxième jour jusqu'à une heure avant le 3e simple (pour le 4e simple jusqu'à 10 minutes après le 3e match, pour le double jusqu'à 15 minutes après le 4e match).