Modifié

Open d'Australie: Federer en 16es de finale, comme d'habitude

Roger Federer n'a pas tremblé face au 35e joueur mondial. [Vincent Thian - Keystone]
Roger Federer n'a pas tremblé face au 35e joueur mondial. [Vincent Thian - Keystone]
Pour la 17e fois en autant de participations, Roger Federer s'est qualifié pour les 16es de finale de l'Open d'Australie. Le Bâlois (ATP 3) a validé son billet en dominant l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov (ATP 35) 6-3 7-5 6-1 en 1h33'. C'est Grigor Dimitrov qui se dressera sur la route du Suisse vendredi.

La prudence qu'il tenait lundi à l'évocation de ce deuxième tour de Melbourne était sans doute excessive. Roger Federer a livré un match sans connaître l'angoisse de devoir écarter une balle de break. Face à un Dolgopolov parfois brillant mais toujours trop fantasque, la marge de sécurité du Bâlois était évidente.

"RF" a toutefois fourni les efforts nécessaires dans son jeu de défense pour ne pas donner à son adversaire le droit de rêver. Ainsi, on l'a vu plusieurs fois réussir des remises improbables en revers pour s'opposer au coup droit décroisé de l'Ukrainien.

Cette faculté de mettre le bleu de chauffe lui a permis ainsi de signer un break capital à 5-5 au deuxième set. Face à un tel adversaire, il vaut mieux éviter de jouer le gain du set à la roulette du tie-break. La veille, Rafael Nadal a eu le tort d'oublier ce principe de base contre Fernando Verdasco.

C'est le Bulgare Grigor Dimitrov qui se dressera vendredi sur la route de Roger Federer en 16e de finale. Un match qui ne sera pas une partie de plaisir pour le Bâlois. Après une année 2015 horribilis, le Bulgare semble en effet avoir retrouvé quelques sensations.

Finaliste malheureux samedi dernier du tournoi de Sydney face à Viktor Troicki - il a bénéficié d'une balle de match -, Dimitrov (no 27) a les moyens d'inquiéter celui qui fut son modèle. Même s'il a perdu les 4 matches qu'ils ont livrés à ce jour.

ats/adav

Publié Modifié