Modifié

ATP Bâle: Nadal se tire d'un mauvais pas contre Rosol

Rafael Nadal a bien failli quitter la cité rhénane précipitamment. [Georgios Kefalas - Keystone]
Rafael Nadal a bien failli quitter la cité rhénane précipitamment. [Georgios Kefalas - Keystone]
Malgré un set et un break de retard, Rafael Nadal est parvenu à prendre le meilleur sur Lukas Rosol au premier tour des Swiss Indoors de Bâle (1-6 7-5 7-6).

Rafael Nadal doit avant tout son salut à la fébrilité du Tchèque au moment de porter l'estocade. Rosol (ATP 69) a ainsi mené 30-0 à 5-4 sur son service dans ce fatidique 10e jeu du 2e set avant de rater une volée de revers qui lui aurait permis de se procurer 2 balles de match.

Le spectre de Wimbledon a plané

Incapable de se procurer la moindre balle de break sur les... 8 premiers jeux de service de son adversaire, Nadal a longtemps cru revivre le cauchemar du 2e tour de Wimbledon 2012 quand il s'était pris les pieds dans le tapis face à ce même Rosol. Sans réponse face à la puissance en coup droit du Tchèque, le gaucher de Manacor a livré pendant près de 2 sets une prestation bien décevante.

Cette victoire miraculeuse peut toutefois le convaincre que tout devient possible pour lui cette semaine à Bâle, même une finale de rêve dimanche contre Roger Federer. Rafael Nadal devra toutefois considérablement élever le niveau de son jeu en 8es de finale où l'attend le vainqueur de la rencontre entre l'Ukrainien Stakhovsky (62) et le Bulgare Dimitrov (28).

Laaksonen tombe avec les honneurs

Malgré une réplique de qualité, Henri Laaksonen ne sera pas le premier Suisse qualifié pour les huitièmes de finale des Swiss Indoors 2015. Le Schaffhousois s'est incliné 6-2 3-6 6-4 devant Donald Young.

Cinq mois après un premier affrontement lors des qualifications du Geneva Open où il avait été battu 6-1 6-4, Henri Laaksonen (ATP 304) a pu croire à l'exploit devant l'Américain qui est classé au 49e rang et qui fut huitième de finaliste de l'US Open devant Stan Wawrinka. Seulement les deux services perdus à l'entame de la dernière manche l'ont placé dans une situation presque impossible. Le Schaffhousois a pu effacer un break, mais pas le second malheureusement pour concéder sa troisième défaite dans un premier tour des Swiss Indoors après les revers contre Paul-Henri Mathieu en 2012 et Juan Martin del Potro en 2013.

si/bond

Publié Modifié