Modifié

US Open: c'est déjà fini pour Timea Bacsinszky

Timea est désormais menée 3-0 face à la Tchèque de 29 ans. [Adam Hunger - Keystone]
Timea est désormais menée 3-0 face à la Tchèque de 29 ans. [Adam Hunger - Keystone]
Battue d'entrée à Toronto, Cincinnati et New Haven, Timea Bacsinszky (WTA 14) a poursuivi sur sa lancée au 1er tour de l'US Open. La Lausannoise s'est inclinée 7-5 6-0 face à la Tchèque Barbora Strycova (WTA 42) en 1h21 de jeu.

Timea Bacsinszky menait 5-3 dans le set initial, avant de s'effondrer sous le soleil de plomb de Flushing Meadows pour perdre les 10 derniers jeux du match. La Vaudoise n'est plus animée par cette confiance inébranlable qui lui a notamment permis de se hisser en demi-finale à Roland-Garros puis en quart à Wimbledon. Mardi, elle n'a remporté qu'un jeu de service, le 1er jeu de cette rencontre.

Symbole de ce manque de confiance, la Vaudoise a accumulé les fautes en coup droit, son point faible qu'elle avait pourtant nettement amélioré au cours des mois précédents. Son service, si souvent performant cette saison, a aussi été déficient: elle n'a remporté que 15 points sur son engagement.

Cette défaite n'aura pas de conséquence comptable, Bacsinszky ayant été sortie au 2e tour l'an dernier à New York. Il n'empêche que la joueuse de Belmont, dont le dernier succès remonte à son 8e de finale de Wimbledon le 6 juillet, n'avait plus connu une aussi longue série négative depuis 5 ans et demi.

A lire aussi: Timea Bacsinszky

US Open

US Open

si/bao

Publié Modifié

Safarova au tapis

Le tableau féminin a perdu une nouvelle prétendante aux premiers rôles avec l'élimination de la Tchèque Lucie Safarova, finaliste à Roland-Garros en juin. La no6 mondiale s'est inclinée face à l'Ukrainienne Lesia Tsurenko 6-4 6-1.

Après le forfait de Maria Sharapova et l'hécatombe dans les têtes de série (Ivanovic, Pliskova, Suarez-Navarro), le danger pourrait venir de Simona Halep. La no2 mondiale n'a pas eu à forcer son talent pour son entrée en lice en raison de l'abandon de la Néo-Zélandaise Marina Erakovic qu'elle dominait outrageusement (6-2 3-0). Sans oublier la no1 mondiale Serena Williams, triple tenante du titre qui peut réaliser le premier Grand Chelem du tennis féminin depuis 1988.