Modifié

Roland-Garros: Bacsinszky fait vaciller la reine mais s'incline

Timea Bacsinszky est passée tout près de réaliser un exploit phénoménal. [François Mori - Keystone]
Timea Bacsinszky est passée tout près de réaliser un exploit phénoménal. [François Mori - Keystone]
Timea Bacsinszky peut quitter Roland-Garros la tête haute. En demi-finales, la Vaudoise s'est inclinée en trois sets (4-6 6-3 6-0) face à l'immense favorite du tournoi, Serena Williams.

Les regrets de la Vaudoise seront vifs, même si elle n'aurait jamais osé imaginer pouvoir disputer une demi-finale de Grand Chelem il y a tout juste une année. Auteur d'un début de match parfait, elle mena en effet 6-4 3-2 service à suivre face à une joueuse incapable de se déplacer correctement en raison d'une grippe. Les rêves les plus fous lui étaient alors permis.

Serena Williams, un tempérament de championne

Quasiment catatonique entre certains longs échanges, Serena Williams est cependant une championne d'exception. L'Américaine de 33 ans n'a rien lâché, elle qui avait déjà concédé la première manche dans trois de ses cinq précédents matches de la quinzaine. Plus constante et plus explosive à l'échange, plus efficace sur son service, elle renversait totalement la vapeur en empochant les dix derniers jeux du match.

Timea Bacsinszky, qui avait réussi 16 coups gagnants pour seulement 8 fautes directes dans le set initial, se retrouvait soudainement désarmée devant la verve retrouvée de sa prestigieuse adversaire. Elle fut qui plus est lâchée par son coup droit - son point faible - en fin de partie. C'est d'ailleurs deux énormes fautes de coup droit qui lui coûtaient le break dans le premier jeu de la manche décisive.

Une entrée fracassante dans le top-20

Bien qu'elle ait quitté le court avec des larmes plein les yeux, cette défaite ne saurait ternir la magnifique quinzaine vécue par Timea Bacsinszky. La Vaudoise, qui a dépassé pour la première fois le stade du 3e tour dans un "Major", fêtera ses 26 ans lundi avec en guise de cadeau une 15e place au classement WTA. Une progression irréelle pour une jeune femme qui avait failli abandonner le tennis il y a deux ans.

Serena Williams jouera quant à elle sa 24e finale de Grand Chelem. L'Américaine de 33 ans n'en a perdu que quatre - la dernière à New York en 2011 face à Samantha Stosur - et vise donc un 20e sacre majeur. Elle mène 8-0 dans son face-à-face avec la gauchère tchèque Lucie Safarova, qui vivra pour sa part sa première finale de Grand Chelem.

si/bond

Publié Modifié

Timea pas abattue par sa défaite

"Elle est la seule à savoir comment elle allait. Je n'avais aucune idée de si elle était en forme ou pas. J'ai essayé de me pousser plus loin que j'ai pu pour essayer de gagner ce match, mais elle a été meilleure aujourd'hui. Elle a réussi un grand match, parce que je pense que je jouais bien. Bien sûr, je suis triste parce qu'on est tous des compétiteurs et qu'on n'aime pas perdre. Mais c'était déjà bien mieux que la dernière fois que j'ai joué contre elle. Je vais juste retourner au travail et essayer de mieux jouer la prochaine fois."