Modifié

Roland-Garros: Bacsinszky éclipse Kvitova en fin de journée

Timea Bacsinszky est en train d'écrire la plus belle page de sa carrière. [Yoan Valat - Keystone]
Timea Bacsinszky est en train d'écrire la plus belle page de sa carrière. [Yoan Valat - Keystone]
Fantastique Timea Bacsinszky! Après un premier set calamiteux, la Vaudoise s'est parfaitement ressaisie pour disposer de la Tchèque Petra Kvitova (2-6 6-0 6-3). En 1/4 de finale, elle affrontera la surprenante Belge Alison Van Uytvanck (WTA 93).

Très nerveuse dans un premier set où elle ne passait que 43% de premières balles de service, commettait 5 double fautes et ne réussissait que 3 coups gagnants, Timea Bacsinszky a parfaitement su se reprendre pour signer un superbe exploit. Plus relâchée dès l'entame de la deuxième manche, elle parvenait à imposer de plus longs rallyes en variant ses coups face à une Petra Kvitova subitement moins régulière à l'échange.

Impériale dans le deuxième set, la Vaudoise ne lâchait rien dans une entame de troisième set cruciale. Petra Kvitova s'accrochait, recollant à 3-3 après avoir concédé le premier break de cette manche dans le jeu précédent. Mais Timea Bacsinszky signait un nouveau break dans la foulée, qu'elle confirmait pour mener 5-3. La guerrière de Belmont pouvait exulter quelques instants plus tard après une 41e et dernière faute directe commise par Petra Kvitova.

Un quart de finale, en attendant mieux?

Timea Bacsinszky (26 ans lundi prochain) a d'ores et déjà signé un résultat historique en se hissant en quart de finale d'un tournoi du Grand Chelem, elle qui avait égalé sa meilleure performance dans un "Major" en atteignant le 3e tour à Melbourne en janvier. Mais elle doit viser plus haut. Personne n'aurait osé imaginer qu'une victoire face à la 93e joueuse mondiale puisse lui ouvrir les portes d'une première demi-finale majeure!

Alison Van Uytvanck (21 ans), qui n'avait gagné qu'un seul match dans ses cinq premiers tournois du Grand Chelem, n'est cependant pas non plus là par hasard. Elle a ainsi parfaitement exploité un tableau de rêve, elle qui n'a affronté qu'une seule tête de série - Zarina Diyas (no 32) au 2e tour - dans ses quatre premiers matches. La Belge a ainsi aisément dominé une autre invitée-surprise, la Roumaine Andreea Mitu (WTA 100), lundi en 8e de finale (6-1 6-3).

si/bond

Publié Modifié