Modifié

Roland-Garros: Bacsinszky s'offre un premier 8e de finale en Grand Chelem

Timea Bacsinszky a donné une belle leçon tactique à l'Américaine. [Christophe Ena - Keystone]
Timea Bacsinszky a donné une belle leçon tactique à l'Américaine. [Christophe Ena - Keystone]
Timea Bacsinszky (WTA 24) jouera son premier 8e de finale de Grand Chelem à Roland-Garros! La Vaudoise a nettement dominé l'Américaine Madison Keys (16) 6-4 6-2 et est pratiquement assurée de faire pour la première fois partie du top-20 du classement WTA au terme de la quinzaine.

Bacsinszky, qui fêtera ses 26 ans le 8 juin - n'avait jamais dépassé le stade du 2e tour à la Porte d'Auteuil et figurait pour la troisième fois seulement au 3e tour d'un tournoi majeur. Elle défiera en 8e de finale la double championne de Wimbledon (2011, 2014) Petra Kvitova (WTA 4), qu'elle avait battue 6-4 6-4 en demi-finale à Shenzhen en début d'année.

La joueuse de Belmont aura certainement un coup à jouer si elle évolue dans le même registre. Elle devra absolument chercher à bousculer Kvitova (25 ans), dont le jeu de défense n'est pas l'atout principal.

Sacrée sur la terre battue de Rome grâce à un succès sur Serena Williams en finale, Petra Kvitova partira cependant avec les faveurs du pronostic. Demi-finaliste à Roland-Garros en 2012, elle monte en puissance dans cette quinzaine. La Tchèque, qui avait concédé un set dans ses deux premiers matches, a facilement dominé Irina-Camelia Begu 6-3 6-2 samedi.

Maîtrise tactique

Bacsinszky a démontré une nouvelle fois toute son intelligence tactique samedi, face à une Madison Keys (20 ans) à la peine lorsqu'elle ne parvient pas à jouer en cadence et à imposer sa puissance. "Timi" a su faire déjouer l'élève de l'ex no 1 mondial Lindsay Davenport, laissant à chaque fois passer l'orage en début de set pour prendre nettement l'ascendant par la suite. Ses amortis auront notamment fait très mal à l'Américaine.

Impériale depuis le début du tournoi,  Bacsinszky a signé l'unique break de la manche initiale dans le cinquième jeu. La Vaudoise a dû écarter sept balles de break dans ce set, dont trois dans le dernier jeu, profitant pleinement des nombreuses fautes commises par son adversaire (32 au total). Après un relâchement à l'entame de la deuxième manche où elle s'est retrouvée menée 0-2, elle a réagi à la perfection en s'adjugeant les six derniers jeux.

si/adav

Publié Modifié