Modifié

Stan Wawrinka: "J'étais mentalement à bout"

Le Vaudois quitte Melbourne la tête haute, malgré tout. [Vincent Thian - Keystone]
Le Vaudois quitte Melbourne la tête haute, malgré tout. [Vincent Thian - Keystone]
Stan Wawrinka a donc perdu son titre à l'Open d'Australie. Le Vaudois a plié en demi-finales contre Novak Djokovic dans une rencontre qui aura été très loin d'atteindre le même niveau que leurs deux derniers duels sur la Rod Laver Arena.

Le plus embêtant pour Stan est que le no1 mondial n'était pas injouable vendredi soir. Le Serbe a concédé par exemple 5 fois son engagement, alors qu'il ne l'avait perdu qu'à une seule reprise depuis le début du tournoi.

Pour avoir une chance de l'emporter, le no4 mondial aurait dû se montrer bien plus efficace sur sa mise en jeu. Il n'a gagné que 64% de points joués sur sa première balle. Alors certes, il affrontait le meilleur relanceur du monde mais ce chiffre est bien insuffisant.

Un match à... 118 fautes directes

Novak Djokovic, un infatigable combattant [Barbara Walton - Keystone]
Novak Djokovic, un infatigable combattant [Barbara Walton - Keystone]

Les deux joueurs ont ainsi commis bien plus de fautes directes que de points gagnants (69/42 pour Wawrinka et 49/27 pour Djokovic).

Si le no1 mondial a fini par l'emporter, il le doit beaucoup à ses qualités défensives. L'homme est capable de ramener des balles improbables et pousse son adversaire à jouer 1, 2 ou 3 coups supplémentaires. C'est usant et Stan en a fait les frais.

Un tournoi plein de promesses pour Stan

Même si cette demi-finale laisse un goût d'inachevé, il ne faut pas se tromper. Wawrinka a réussi une grosse performance à Melbourne en atteignant le dernier carré pour la 3e fois de sa carrière en Grand Chelem.

Alors certes il reculera à la 9e place du classement ATP, mais l'important n'est pas là aujourd'hui. Le Vaudois a parfaitement réussi son début d'année et a montré qu'il faudrait plus que jamais compter avec lui en 2015.

Novak Djokovic visera, lui, dimanche un 8e titre du Grand Chelem - un 5e en Australie - pour sa 15e finale dans un "Majeur". Le Serbe partira favori face à Andy Murray, qu'il a déjà battu en 2011 et 2013 en finale à Melbourne.

"Un match étrange"

Moins de 45 minutes après son élimination, c'est un Stan Wawrinka visiblement au bout du rouleau qui est apparu devant les journalistes, mais avec le sourire. Extraits:

Le fabuleux revers de Wawrinka n'aura pas suffi face au no1 mondial. [William West - AFP]
Le fabuleux revers de Wawrinka n'aura pas suffi face au no1 mondial. [William West - AFP]

UN SENTIMENT D'INACHEVE? J'ai un sentiment assez bizarre. Je ne suis pas déçu ou énervé, mais je ne suis pas satisfait. C'est juste un manque que je ressens. Avec cette fatigue mentale, mon niveau de concentration n'était pas optimal.

"J'aurais signé tout de suite"

LA CLE DE CETTE RENCONTRE: Dans un match en 5 sets, il y a beaucoup de moments importants. Je mène 4-3 service à suivre au 1er set. J'ai des balles de break au début de la 3e et de la 5e manche où je commets des fautes stupides. Novak a mieux géré ces moments-là et il a mérité de gagner.

9E PLACE AU CLASSEMENT ATP: Vous me l'apprenez! Je ne ressens rien de spécial à ce propos. Si on m'avait dit que je commencerais l'année par un titre à Chennai et une demi-finale à l'Open d'Australie, j'aurais signé tout de suite.

LA SUITE: J'ai une semaine de pause, avant de reprendre dans 10 jours au tournoi de Rotterdam. Physiquement, je suis bien, mon jeu est en place. Maintenant, je dois essayer de garder ce niveau tout au long de l'année et me montrer plus constant qu'en 2014.

Melbourne, Stéphane Altyzer

Publié Modifié

Djokovic: "une chute significative"

NOVAK DJOKOVIC: "Stan ne m'a pas semblé mentalement mort sur le court. Il a joué du grand tennis aux 2e et 4e sets, mais j'imagine qu'il sait ce qu'il dit. Bien entendu, ce n'est pas facile pour lui de faire face à ce genre de circonstances, de défendre son titre. Il y a beaucoup de pression et de points à défendre. Il va reculer à la 9e place du classement, c'est quand même une chute significative.

Mais c'était une demi-finale du Grand Chelem. Quand vous êtes sur le court, vous oubliez que vous êtes fatigué, malade ou je ne sais quoi. Vous donnez juste votre meilleur et c'est ce qu'il a fait. Ce sera une bonne expérience pour lui"