Modifié

Open d'Australie: "Ce que Stan fait, c'est très fort", s'enthousiasme Henri Leconte

Le revers du Vaudois va-t-il causer la perte du no1 mondial vendredi? [Ella Ling - AFP]
Le revers du Vaudois va-t-il causer la perte du no1 mondial vendredi? [Ella Ling - AFP]
La demi-finale de l'Open d'Australie entre Stan Wawrinka et Novak Djokovic est très attendue à Melbourne, doux euphémisme! Dans un tournoi qui manque de relief jusqu'à présent, tout le monde espère assister à une bataille épique vendredi entre les no1 et 4 mondiaux.

Comme cela a d'ailleurs été le cas lors de leurs deux derniers duels sur la Rod Laver Arena. L'an dernier, Stan avait eu le dernier mot en quart de finale (9-7 au 5e set), alors qu'en 2013 la victoire était revenue au Serbe en huitième de finale (12-10 au 5e set).

Pour décortiquer ce 20e affrontement entre les deux hommes (Nole mène 16-3), nous nous sommes approchés de Henri Leconte. L'ancien joueur français estime que Wawrinka a toutes ses chances.

"Jouer de la sorte, il faut le faire"

RTSsport.ch: - Imaginiez-vous il y a 2-3 ans que Stan Wawrinka serait à un tel niveau aujourd'hui?

Henri Leconte .... [Valéry Hache - AFP]Henri Leconte .... [Valéry Hache - AFP]HENRI LECONTE: Sincèrement oui, parce que cela faisait un moment qu'il poussait les meilleurs joueurs du monde dans leurs derniers retranchements. On l'avait vu notamment ici contre Djokovic il y a 2 ans. Stan a maintenant franchi un cap.

Il a aussi eu l'intelligence de bien se structurer et d'enrôler un nouvel entraîneur. Magnus Norman lui a apporté énormément. Ce qu'il fait encore en ce début d'année, c'est très fort! Venir ici en tant que tenant du titre et jouer de la sorte, il faut le faire. La manière dont il a battu Nishikori pour arriver en demi-finales, c'est remarquable.

RTSsport.ch: - Qu'est-ce qui vous impressionne le plus chez Stan?

HENRI LECONTE: Sa frappe de balle. Je l'appelle le bison (rires)! J'adore sa façon de jouer, sa mentalité et sa détermination. Son service, son revers c'est extraordinaire.

RTSsport.ch: - Votre revers n'était pas mal non plus.

HENRI LECONTE: Non, non, là c'est quand même un niveau au-dessus. Il la met plus dans le court que moi! (rires) Son revers est fabuleux et en plus il évolue dans son jeu, donc ça c'est intéressant.

"Novak a eu peur"

RTSsport.ch: - Ce match vendredi entre Stan et Novak sera-t-il aussi fou que ces deux dernières années? A quoi vous attendez-vous?

HENRI LECONTE: Je m'attends à un match dur entre un joueur qui va frapper très fort dans la balle et un autre qui va tenter de prendre la balle plus tôt encore. C'est aussi un peu une revanche de la rencontre de l'an dernier. On se rappelle de la fébrilité de Novak en fin de match. Il a loupé des volées faciles. Mais s'il a craqué, c'est également le mérite de Stan. Novak a eu peur de ses frappes!

Si Stan arrive à jouer aussi bien que lors des deux premiers sets contre Nishikori, c'est-à-dire prendre la balle tôt et frapper très fort aussi, ça va être un match énorme. Il va falloir prendre son petit sandwich et surtout des vitamines, parce qu'on n'est pas couché!

"Nole" donne souvent le sentiment d'être partout sur le court. [Lukas Coch - Keystone]"Nole" donne souvent le sentiment d'être partout sur le court. [Lukas Coch - Keystone]RTSsport.ch: - Stan jouera pour la première fois cette année en "night session" (contre déjà 3 à Djokovic). Cela peut-il constituer un petit désavantage?

HENRI LECONTE: Oui, mais on ne peut pas vraiment le savoir. Je pense quand même que les conditions de jeu seront rapides. Cela peut aussi favoriser Stan dans ses frappes et, d'un autre côté, cela avantage aussi Novak parce qu'il prend la balle plus tôt. Franchement, on ne peut rien prédire.

RTSsport.ch: - Après des quarts de finale à sens unique et un tournoi qui manque un peu de sel jusqu'à présent, on attend un peu plus d'émotion!

HENRI LECONTE: Il y a eu de l'émotion, Federer a perdu très tôt! S'il n'y a pas eu de matches épiques, c'est aussi parce que les meilleurs ont progressé et que les autres stagnent et accusent un peu le coup. Il va falloir que ces derniers réagissent.

Les 4-5 meilleurs se détachent, parce qu'ils veulent toujours faire évoluer leur jeu et progresser. On voit qu'un Berdych s'est également amélioré. Contre Nadal, il a bien géré ses émotions, ce qui n'était pas toujours le cas avant dans ce genre de match.

Melbourne, Stéphane Altyzer

Publié Modifié

Stan s'est découvert deux nouveaux fans ce jeudi