Modifié

Open d'Australie: les "Special K" ou le renouveau du tennis "aussie"

Kokkinakis et Kyrgios font la paire en Australie. [Mark Baker - Keystone]
Kokkinakis et Kyrgios font la paire en Australie. [Mark Baker - Keystone]
Ils sont jeunes et talentueux. Ils s'appellent Nick Kyrgios (19 ans) et Thanasi Kokkinakis (18 ans). Ils aiment faire le show. Tous les deux Australiens aux origines grecques, ils sont déjà de véritables superstars au pays du kangourou. A l'Open d'Australie, c'est en effet chaque fois l'émeute lorsqu'ils apparaissent en public. Décryptage.

Terre de tennis par excellence, l'Australie a découvert ces deux phénomènes il y a deux ans à Melbourne. Nick Kyrgios remporte alors le tournoi juniors face... à Thanasi Kokkinakis.

Les deux hommes, par ailleurs amis, ont beaucoup de points communs. Ils sont grands: 1m93 pour Kyrgios, 1m96 pour Kokkinakis et ils ont tous les deux joué longtemps au basket avant d'opter définitivement pour la petite balle jaune.

"Le chemin est encore très long"

Pat Rafter (à gauche) ne veut pas que ses deux poulains prennent la grosse tête. [Jean-Sébastien Evrard - AFP]Pat Rafter (à gauche) ne veut pas que ses deux poulains prennent la grosse tête. [Jean-Sébastien Evrard - AFP]Depuis cette finale à l'Open d'Australie il y a 2 ans, ils ont obtenu des résultats prometteurs. Il n'en fallait pas plus pour que toute une nation les voit déjà au sommet de l'affiche.

"Le chemin vers la gloire est encore très long", tempère tout de suite Pat Rafter. "Atteindre le top-30 puis le top-20, cela n'arrive pas sur un claquement de doigt. Ils doivent garder les pieds sur terre. Je ne sais pas s'ils gagneront un jour des tournois du Grand Chelem, mais ils en ont le potentiel", relève le capitaine de l'équipe d'Australie de Coupe Davis et ancien no1 mondial.

En ce début d'année, Kyrgios pointe au 53e rang de la hiérarchie mondiale, alors que Kokkinakis occupe la 147e place.

"Un physique fragile"

Pour progresser ces prochains mois, ils devront éviter à tout prix les pépins physiques. Kyrgios a notamment été sur la touche ces derniers mois en raison de douleurs au dos et ne se sent "pas encore à 100%". Son épaule le fait aussi souvent souffrir.

Les fractures de fatigue au dos, Kokkinakis connaît également. Le natif d'Adelaïde, qui s'est entraîné cet hiver à Dubaï avec Roger Federer, est bien conscient qu'il doit encore sensiblement améliorer son physique.

Pour le reste, ils semblent déjà plutôt bien gérer les attentes qui pèsent sur leurs épaules. "Ici, les fans sont à fond derrière nous. J'adore jouer dans cette atmosphère", souligne Kyrgios.

Lleyton mise sur les "KK"

Kokkinakis ne cache pas ses émotions sur le court. [Andy Brownbill - Keystone]Kokkinakis ne cache pas ses émotions sur le court. [Andy Brownbill - Keystone]Le "vétéran" Lleyton Hewitt (34 ans), qui dispute son 19e (!) Open d'Australie, croit beaucoup à l'éclosion de ses deux compatriotes. "Ce sont des jeunes gars qui adorent jouer dans les grands stades. Ils n'ont pas peur d'être sur le devant de la scène, c'est important".

"Je l'ai aussi déjà constaté en Coupe Davis où l'on attend beaucoup d'eux. Ils ne montrent aucune appréhension. Mais ils ne sont qu'au début de leur carrière, il y a encore beaucoup de travail".

Toute l'Australie attend maintenant la confirmation de leur potentiel. Mais n'oublions pas qu'un autre espoir "aussie", Bernard Tomic (22 ans / ATP 66), tarde à exploser. C'est plutôt dans la rubrique faits divers qu'il a fait les gros titres ces derniers temps.

Melbourne, Stéphane Altyzer

A lire aussi: Open d'Australie

Open d'Australie

Open d'Australie

Publié Modifié