Modifié

Open d'Australie: Belinda Bencic sortie sans gloire

Bencic a fait pâle figure sur la Hisense Arena. [Julian Smith - Keystone]
Bencic a fait pâle figure sur la Hisense Arena. [Julian Smith - Keystone]
Belinda Bencic ne gardera pas un grand souvenir de l'Open d'Australie 2015. A côté de son sujet, la St-Galloise (WTA 34) a été lundi la première joueuse éliminée du tournoi. Une défaite sans appel au 1er tour face à l'Allemande Julia Goerges (73), 6-2 6-1 en 1h05.

Cinq mois après son quart de finale à l'US Open, Bencic était très attendue à Melbourne. La no1 helvétique a toutefois dû rapidement déchanter face à la force de frappe de son adversaire.

"C’est décevant bien sûr, je n’ai pas joué mon meilleur tennis. Mais Julia a été très solide, très agressive et ne m’a pas vraiment laissé entrer dans le match", explique Bencic.

"J’avais l’impression que Belinda ne bougeait pas très bien aujourd'hui et son jeu de défense en a souffert", analyse Heinz Günthardt. "Elle n’a pas bien anticipé, ce qui est normalement une de ses forces", ajoute le capitaine de l'équipe de Suisse de Fed Cup.

Un service défaillant

Julia Goerges n'a laissé que des miettes à la Suissesse. [Thomas Peter - Reuters]Julia Goerges n'a laissé que des miettes à la Suissesse. [Thomas Peter - Reuters]Cette rencontre a épousé un scénario identique dans les deux manches. La Suissesse a réussi le break dès le 1er jeu, mais elle a été ensuite incapable de confirmer. Trop vulnérable sur sa mise en jeu – elle a perdu 6 fois son service sur 7 ! -, Belinda a été complètement débordée.

Les statistiques des points gagnants sont là pour le confirmer: 30 - 4 pour Goerges, qui, ne l’oublions pas, a été tout de même 15e mondiale en 2012.

"J’aurais pu mieux servir, c’est vrai", admet Belinda. Son déficit de puissance sur son engagement suscite quand même quelques interrogations. "La vitesse de sa 1ère balle est correct. C'est surtout sa 2e balle qui est un problème", constate Heinz Günthardt.

Pas de raison d'être inquiet

Bencic vit ainsi un début d’année compliqué avec deux défaites au 1er tour, mais ce n'est pas cela qui va la déstabiliser. "Non, ce n’est pas la fin du monde. J’ai perdu deux matches, mais la saison ne fait que commencer", relève Belinda, qui n'avait pas perdu son sourire à l'heure de l'interview.

Il ne faut surtout pas oublier que la St-Galloise n'a pas encore 18 ans. Son apprentissage continue et ce genre de faux-pas est assez normal à ce niveau.

"Oui absolument", confirme Heinz Günthardt. "C’est juste dommage que cela arrive ici où elle était pour la première fois tête de série dans un Grand Chelem. Mais il n'y a aucune raison de s'inquiéter".

Melbourne, Stéphane Altyzer

Publié Modifié

Vögele: 42'000 francs dans la poche

Stefanie Vögele (WTA 94) a réussi son entrée, en battant la Français Pauline Parmentier (86) 6-1 3-6 6-2 en 1h29 dans un match quand même assez décousu. "J'ai bien servi au 1er et 3e set, c'est la clé de cette victoire", confie l'Argovienne. "Dans la 2e manche, j'ai commis un peu trop de fautes".

Après avoir vécu une année 2014 difficile - son père est décédé après une longue maladie -, Vögele entame cette nouvelle saison avec des attentes assez mesurées. "Il faut que je retrouve mon rythme et plus je gagnerai de match, mieux je me sentirai".

Son adversaire au prochain tour sera également une Tricolore, en la personne de Caroline Garcia (36). "Elle frappe fort. Il faudra que je me montre agressive et que je bouge bien", s'exclame Vögele, déjà assurée de toucher 42'000 francs avec cette accession au 2e tour.