Modifié

Coupe Davis: un double en or rapproche la Suisse du Graal

Roger et Stan remercient le bruyant public helvétique. [Christophe Ena - Keystone]
Roger et Stan remercient le bruyant public helvétique. [Christophe Ena - Keystone]
Le scénario de rêve est en train de s'écrire à Lille pour l'équipe de Suisse de Coupe Davis. Grâce à un double de feu remporté sans coup férir, elle mène 2-1 en finale contre la France et entrevoit le Saladier d'argent.

Roger Federer et Stan Wawrinka ont choisi le bon moment - doux euphémisme - pour revêtir leurs habits de lumière. La paire suisse, unie comme à ses plus beaux jours, a en tout point livré une prestation sensationnelle.

Gagner en 3 manches le double face à un duo tricolore est tout simplement inattendu. En ne concédant pas une seule fois son engagement, le duo helvétique a non seulement glané un 2e point capital, mais a aussi mis un bon coup derrière la tête des Bleus!

Un Federer retrouvé, un Stan de gala

La paire suisse n'a pas tremblé pour s'imposer lors du double samedi. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]La paire suisse n'a pas tremblé pour s'imposer lors du double samedi. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Au lendemain de son "non-match" contre Monfils, Federer a retrouvé le feu sacré. Solide sur son service, de plus en plus mobile au fil du match, le Bâlois s'est fait plaisir. Son jeu tout en finesse allié à la puissance de Stan ont laissé sans voix l'adversaire.

Le match du Vaudois? En droite lignée du brio affiché la veille contre Tsonga: exceptionnel! Le Vaudois a même fini par écoeurer les Français par la violence de ses frappes. En feu, "Stan the Man" est jusqu'ici l'homme de ce week-end.

Son assurance a permis à Federer de prendre confiance pour finir par se lâcher totalement. Ce match conclu en 2h12' permet en plus aux Helvètes, et ce n'est pas négligeable, de conserver des forces intactes pour la journée de dimanche.

Gasquet impressionné par "Fedrinka"

"Je n'avais jamais affronté un double aussi fort". L'aveu de Richard Gasquet, visiblement toujours sonné près d'une heure après la fin de son calvaire. "Ils ont été très forts, au service, en retour, dans leurs combinaisons. Apparemment, Federer monte en puissance", poursuit-il.

La paire tricolore a connu trop de déchets pour espérer un meilleur sort. "On n'a pas retourné bien en même temps, et c'est souvent la clé en double", souligne Julien Benneteau.

"J'aurais pu mieux jouer, c'est sûr, surtout sur les 5 balles de breaks manquées dans la 2e manche", ajoute 231315680 [Christophe Ena - Keystone]231315680 [Christophe Ena - Keystone]Gasquet.

A quoi joue Tsonga?

La conférence de presse des Français n'a pas permis de lever le voile sur le "mystère" Tsonga. Le no1 français, invaincu en 5 doubles en Coupe Davis a-t-il fait faux bond au dernier moment?

Certains évoquent une blessure au poignet droit. "J'ai appris hier soir (vendredi) que je jouerais avec Gasquet", dit Benneteau dans un discours semble-t-il bien préparé. Confirmation quelques minutes plus tard par Arnaud Clément.

"Non, Jo n'est pas blessé. Et s'il était, je ne vous le dirais pas. Il sera prêt à 100% pour affronter Federer demain". Info ou intox, on ne saura que dimanche à 12h00 si Federer affrontera Tsonga ou Gasquet.

L'apport précieux du coach des Bryan

Les Suisses n'ont pas manqué de souligner, un peu plus d'une heure après leur succès, l'apport de David MacPherson. L'Australien, coach des frères Bryan, travaille depuis une semaine avec l'équipe FRUSUI8 [Yoan Valat - Keystone]FRUSUI8 [Yoan Valat - Keystone]helvétique.

"Il connaît très bien tous les joueurs français. Une heure avant le double, il a pu nous donner les derniers conseils", relève le capitaine Severin Luethi. "On a été super bien préparé, il nous a été d'une grande aide", enchaîne Federer.

"On a essayé de suivre ses conseils au mieux. Je pense que Stan a vraiment réussi une performance incroyable aujourd'hui", souligne encore "RF".

Stan surpris du fort soutien suisse

STAN WAWRINKA: Ce fut une grosse perf' de notre part. On sait, avec Roger, qu'on est capable de battre les meilleurs. Mentalement, on était préparé différemment pour ce match. On doit accepter que tout ne dépend pas uniquement de soi et que le rythme est différent d'un simple.

Je me sens bien ici car j'y suis arrivé en confiance. Cela me permet de rester calme sur le court. Je suis ici pour gagner le trophée je dois tenter tout ce qui est en mon pouvoir pour remporter ces matches.

On s'attendait à une ambiance de feu aujourd'hui. Mais je suis surpris à quel point les fans suisses arrivent à faire autant de bruit et marquer leur territoire. Ils nous aident, quand il faut. Quel soutien!

231316895 [Christophe Ena - Keystone]231316895 [Christophe Ena - Keystone]"Rien n'est encore gagné"

ROGER FEDERER: J'ai pu aider mon équipe et j'ai retrouvé le goût de la victoire. Je suis content que l'on ait bien joué aujourd'hui. C'est un plaisir de jouer avec Stan. Rien n'est encore gagné mais cela pourrait être un point très important.

Le match en double fut un bon test, je suis soulagé. Il faut être explosif en faisant services-volée et je me sens très bien. A ce stade, je me sens à 100% et je vais donner tout ce que j'ai dimanche.

L'ambiance dans le stade? J'ai presque l'impression d'évoluer à domicile par moments. Je dois vraiment souligner le soutien exceptionnel que le public suisse nous offre.

A lire aussi: Mats Wilander

Lille, Stéphane Altyzer

Publié Modifié

Coupe Davis, finale France-Suisse 1-2

Vendredi
Tsonga-Wawrinka 1-6 6-3 3-6 2-6

Monfils-Federer 6-1 6-4 6-3

Samedi
Benneteau/Gasquet-Federer/Wawrinka 3-6 5-7 4-6

Dimanche dès 13h00:
Tsonga-Federer, suivi de Monfils-Wawrinka

Toutes les rencontres sont à suivre en direct sur RTS Deux, RTSsport.ch et l'app RTSsport