Modifié

Coupe Davis: Stan taille patron

"Iron Stan" a démontré un mental d'acier en match d'ouverture de la finale. [Peter Dejong - Keystone]
"Iron Stan" a démontré un mental d'acier en match d'ouverture de la finale. [Peter Dejong - Keystone]
Quel match, quelle performance! Oui, Stan Wawrinka a réalisé un match gigantesque pour apporter peu après 16h30 le 1er point à l'équipe de Suisse. Le Vaudois a littéralement écoeuré Jo-Wilfried Tsonga, 6-1 3-6 6-3 6-2 en 2h24'.

Sous les yeux de son coach Magnus Norman - placé juste derrière le banc rouge à croix blanche -, le no2 helvétique a pris d'entrée les commandes de la rencontre, ne laissant que des miettes à un joueur français complètement dépassé.

A vrai dire, Tsonga n'a pas existé. Trop timoré, le Manceau n'a pris que peu d'initiatives. Seul son service lui a permis, le temps du 2e set, de faire illusion. "Jo n'a pas su gérer ses émotions", a analysé Marc Rosset, consultant RTS.

Un revers prodigieux

La conquête du Saladier d'argent passe par une grosse prestation du Vaudois. [Christophe Ena - Keystone]La conquête du Saladier d'argent passe par une grosse prestation du Vaudois. [Christophe Ena - Keystone]Stan ne s'est pas laissé déconcentrer par la perte de la 2e manche. Au contraire, il a su encore élever son niveau et il a surtout joué très juste. Wawrinka est allé chercher les points, que ce soit à la volée, en coup droit ou en revers.

Son revers justement? Monumental! Exemple le plus frappant: mené 0-30 à 5-3 sur son service au 3e set, Stan a sorti deux revers d'anthologie, un long de ligne et l'autre croisé, pour conclure la manche. Ce revers fut tout simplement exceptionnel tout au long de la partie.

"Gagner en 2h24' est aussi une très bonne chose", selon Marc Rosset. "Cela laisse davantage d'options pour la suite du week-end".

"Mon meilleur match"

STAN WAWRINKA: Ce fut mon meilleur match en Coupe Davis en terme de niveau de jeu. D'avoir bien joué au Masters m'a beaucoup aidé. Quand je suis en forme et en confiance, je sais que 2 jours me suffisent pour faire la transition sur terre battue. Mentalement, j'étais prêt à me battre et j'étais tout simplement le meilleur joueur sur le terrain.

Bien sûr que j'étais très nerveux jeudi soir et aujourd'hui en entrant sur le court. Mais avec toute l'expérience que j'ai accumulée, j'ai appris à l'accepter. Les émotions que je ressens en Coupe Davis sont complètement différentes que celles vécues en tournoi. Là, on joue pour la Suisse, c'est stressant! C'est pour ça que je déteste le tennis et en même temps, j'adore ça. Les émotions peuvent vous faire très mal, mais quand vous jouez bien, c'est merveilleux comme sentiment.

Le public? Vu la tournure du match, j'ai senti davantage d'encouragements de la part des Suisses que des Français. Mais, je pense que c'est aussi difficile pour le bruit de descendre de tout en haut des travées. A Palexpo, il y avait plus d'ambiance. Mais comme j'ai dit, cela dépend toujours comment le match se déroule.

Federer? Je garde confiance. Plus il passera de temps sur le terrain, mieux il se sentira. Quoi qu'il arrive je reste Les conseils du capitaine Arnaud Clément n'ont pas suffi à détendre le Manceau. [Yoan Valat - Keystone]Les conseils du capitaine Arnaud Clément n'ont pas suffi à détendre le Manceau. [Yoan Valat - Keystone] positif.

Double? Bien sûr que je suis prêt à jouer. S'il le faut, je serai sur le court les 3 jours.

"Les Suisses faisaient plus de bruit!"

JO-WILFRIED TSONGA: Stan a fait un bon match et a été juste meilleur que moi. Il n'est pas no4 mondial pour rien! Je pense que j'aurais pu mieux servir, avec un meilleur pourcentage de 1ères balles. Voilà maintenant, je suis un peu dépité, mais je dois rester positif pour l'équipe.

Le public? Sur la présentation des équipes, il applaudit plus Stan que nous. Il applaudit plus Roger que nous... Et finalement, on entend pratiquement plus les Suisses que les Français dans le stade. C'est un peu dur. Sur une balle, je vais juste regarder la marque, je me fais siffler dans mon propre pays ! Pas par les Français mais par les Suisses, que personne ne dit rien... Oui, ça c'est un peu énervant !

Double: J'ai envie de me racheter, je n’ai pas envie de rester là-dessus. Après, ce n'est pas ma décision. Ce n'est pas mon entière décision... On va discuter ça avec les gars.

Lille, Stéphane Altyzer

A lire aussi: Coupe Davis

Coupe Davis

Publié Modifié

Coupe Davis, finale France-Suisse 1-1

Tsonga-Wawrinka 1-6 6-3 3-6 2-6

Monfils-Federer 6-1 6-4 6-3

Samedi dès 15h30:
Benneteau/Gasquet-Chiudinelli-Lammer

Dimanche dès 13h00:
Tsonga-Federer, suivi de Monfils-Wawrinka

Toutes les rencontres sont à suivre en direct sur RTS Deux, RTSsport.ch et l'app RTSsport