Modifié

ATP Bâle: entrée en matière éblouissante de Federer

Roger Federer a offert au public de la Halle St-Jacques un véritable récital. [Georgios Kefalas - Keystone]
Roger Federer a offert au public de la Halle St-Jacques un véritable récital. [Georgios Kefalas - Keystone]
Roger Federer a démontré qu'il était en pleine confiance au moment d'aborder "son" tournoi de Bâle. Au 1er tour des Swiss Indoors, le no 2 mondial a étouffé le Luxembourgeois Gilles Muller (ATP 51) 6-2 6-1 en seulement 46 minutes. Le Bâlois se mesurera à l'Ouzbek Denis Istomin (55) en 8es de finale.

Gilles Muller a tenu le choc jusqu'à 2-2 avant de perdre... neuf jeux d'affilée. Face à un adversaire qui a lu de mieux en mieux son service, le Luxembourgeois s'est retrouvé très vite dans une situation intenable. Une situation qui l'a amené à concéder une cinquième défaite en cinq matches face à Roger Federer sans gagner un seul set.

Le poing serré, Federer respire la confiance sur le court. [Georgios Kefalas - Keystone]Le poing serré, Federer respire la confiance sur le court. [Georgios Kefalas - Keystone]"Face à un serveur comme Muller, il faut témoigner d'une très grande efficacité sur les balles de break, souligne le Bâlois. Je l'ai été sur la première et tout s'est parfaitement enchaîné. Ce fut un excellent premier tour, vraiment."

Bilan immaculé contre Istomin

Maître de son art, Roger Federer a cueilli sa 62e victoire de l'année. Il affrontera jeudi à 18h (en direct sur RTS Deux) Denis Istomin, contre lequel il s'est imposé à cinq reprises en cinq rencontres. L'Ouzbek a la particularité d'être entraîné par sa mère Klaudiya.

L'homme aux 17 titres du Grand Chelem estime que la tâche qui l'attend sera plus ardue. "Il sert très fort en première balle. Il est vif. Il peut être dangereux en retour", précise le Bâlois, qui n'oublie pas qu'Istomin lui avait ravi le premier set ici même à Bâle l'an dernier.

Face à Muller, Federer a réussi un festival en retour et en passing pour annoncer d'entrée de jeu la couleur: il est bien le grandissime favori de ces Swiss Indoors qui l'ont déjà sacré à cinq reprises. Sur sa lancée de Shanghai, rien ne semble pouvoir le perturber à Bâle, ni son intermède de trois jours sur terre battue la semaine dernière, ni... Rafael Nadal qu'il pourrait retrouver dimanche dans une finale de rêve.

si/baru

A lire aussi: Swiss Indoors

Publié Modifié

RF: "Il faut que Stan ne perde pas son calme"

A Bâle, Roger Federer n'aura partagé cette semaine qu'un seul point commun avec Stan Wawrinka. Ils ont tous deux commis une double faute sur le premier point de leur premier tour respectif.

La suite fut bien différente: un cauchemar pour le Vaudois et un récital pour le Bâlois. "Il faut que Stan ne perde pas son calme", lâche Federer.

"Il faut aussi qu'il conserve toutes ses envies, celle de s'entraîner, celle de se battre. Il a encore devant lui Bercy et Londres, où il est assuré de disputer au moins trois matches, pour retrouver la confiance, remarque le quintuple vainqueur des Swiss Indoors. Vous savez, la confiance part très vite mais revient aussi très vite !"