Modifié

Coupe Davis: Federer se réjouit de jouer dans le 2e plus grand stade du monde

La bonne humeur est au rendez-vous dans le "team" suisse. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
La bonne humeur est au rendez-vous dans le "team" suisse. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Roger Federer et Stan Wawrinka sont prêts à écrire une nouvelle page de l'histoire du tennis helvétique ce week-end. Face à l'Italie à Genève, l'équipe de Suisse de Coupe Davis partira avec les faveurs du pronostic.

"On aborde cette demi-finale dans la peau du favori, c'est vrai", admet Roger Federer, arrivé lundi sur les bords du Léman. "On joue à domicile sur une surface qu'on a choisie et on a le public avec nous. Mais l'Italie est plus forte que le Kazakhstan et tout le monde se souvient des difficultés qu'on avait connues pour les battre en quart de finale ce printemps".

"Bien que mené 2-1 après le double, on n'avait pas paniqué", se souvient Stan Wawrinka. On a su rester calme, c'était la clé".

"Le 2e plus grand stade du monde"

Les deux fers de lance du tennis suisse ont semble-t-il bien digéré la transition US Open-Coupe Davis. "Je suis rentré samedi et me suis bien reposé en famille", raconte Stan. "Mentalement, ce n'est pas compliqué à appréhender".

"Je suis content de jouer et de reprendre tout de suite après l'US Open", ajoute Federer. "J'ai bien dormi cette nuit et on verra comment je me sens après le 1er entraînement mardi après-midi. En plus, je passe

"Stan the man" et son capitaine Severin Lüthi sont à Palexpo depuis lundi. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
"Stan the man" et son capitaine Severin Lüthi sont à Palexpo depuis lundi. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
du plus grand stade du monde au 2e plus grand stade", rigole le Bâlois. "C'est cool!".

Avec sa capacité de 18'400 places, le "Palexpo Stadium" n'a, il est vrai, pas grand-chose à envier au "Arthur Ashe Stadium" de New York (22'500 sièges).

Des bons souvenirs pour Federer

Severin Luethi ne le cache pas. Avoir à sa disposition Roger et Stan depuis le début de la semaine est un avantage. "On peut déjà s'entraîner ensemble le mardi, ce qui n'avait pas été le cas lors de nos deux premiers tours", remarque le capitaine helvétique.

Les deux équipes s'affronteront pour la 6e fois de l'histoire. Si la Suisse est menée 3-2, elle a remporté les deux derniers duels: 3-2 à Gênes lors des barrages en 2009 et 3-2 également à Neuchâtel au 1er tour en 1999.

C'est d’ailleurs lors de ce match que Federer avait effectué ses grands débuts en Coupe Davis. Alors âgé de 17 ans, le Bâlois avait réussi l’exploit de dominer Davide Sanguinetti en 4 manches.

"Le meilleur de tous les temps"

Victorieuse à une reprise de la compétition (1976), la formation italienne s'attend à un week-end compliqué. "Ce sera difficile, c'est sûr", avoue le capitaine Corrado Barazzutti. "On va affronter deux champions, dont Federer le meilleur joueur de tous les temps".

"Si on est en demi-finale, c'est qu'on mérite notre place", déclare pour sa part Fabio Fognini, appelé en principe à affronter Stan Wawrinka vendredi.

"Je l'ai battu lors de notre dernier duel l'année dernière (ndlr: 6-2 7-6 sur la terre battue d'Acapulco). J'ai

Fognini, le joueur le plus fantasque du Circuit. [Keystone]
Fognini, le joueur le plus fantasque du Circuit. [Keystone]
un bon sentiment", prévient le no1 transalpin. Stan mène tout de même 3-1 dans ses confrontations avec Fognini. (voir ci-contre).

Ne pas craindre Fognini

Pour Jakob Hlasek, il ne faut pas craindre Fabio Fognini. "C'est certes un bon joueur, mais il n'a pas non plus réussi de grands exploits dans sa carrière. Et au contraire d'un Isner avec son service, il n'a pas un coup qui lui permet de gagner des points facilement".

"Fognini a, en plus, besoin de temps pour installer son jeu et je ne pense pas que Roger et Stan lui en laissent", renchérit l'ex-capitaine de Coupe Davis.

"En indoor, Andreas Seppi est sans doute plus à l'aise que Fognini. Il aime jouer vite", souligne Hlasek. "La surface ici à Palexpo n'est pas aussi rapide que nous l'attendions", nuance Seppi. "Elle n'est pas lente non plus. Pour moi, c'est une bonne surface".

Fognini, le "show-man"

Le public de Palexpo attend sans doute avec impatience de voir comment va se comporter Fognini dans cette demi-finale. Le no1 italien au tempérament assez volcanique est capable en effet de "péter un plomb à tout moment". Il serait très étonnant qu’il puisse garder son calme tout au long du week-end.

"C’est vrai qu'avec un public chaud, il pourrait s’énerver et ça pourrait lui prendre la tête", rigole Jakob Hlasek.

Fognini a d'ailleurs déjà montré un petit signe d'agacement mardi matin après la conférence de presse - il est vrai sans grand intérêt - de son équipe. "On me fait lever à 10h00 pour 7 minutes de palabres", a-t-il marmonné.

Genève, Stéphane Altyzer

De Dario Cologna à Mark Streit en passant par Dominique Gisin, toutes les stars du sport suisse encouragent l'équipe de Suisse de Coupe Davis (vidéo réalisée par Swiss Tennis)

Publié Modifié

Les face-à-face entre Suisses et Italiens

Les chiffres parlent en tous cas largement en faveur des Suisses avant ce duel. Roger Federer n'a ainsi jamais perdu contre un des quatre joueurs italiens alignés ce week-end à Genève. Voici le détail des confrontations des protagonistes.

Federer - Fognini 2-0
Federer - Seppi 10-0
Federer - Bolelli 2-0
Federer - Lorenzi 1-0

Wawrinka - Fognini 3-1
Wawrinka - Seppi 8-3
Wawrinka - Bolelli 2-1
Wawrinka - Lorenzi 1-0

Federer (ATP 3), Wawrinka (4), Fognini (17), Seppi (48), Bolelli (76), Lorenzi (78).

Coupe Davis, 1/2 (12-14.09)

Genève (dur)
Suisse - Italie

Paris (terre battue)
France - Rép.tchèque