Modifié

US Open: Stan tombe sous les coups du "samouraï" Nishikori

Stan Wawrinka aura lutté comme un beau diable face à Nishikori, en vain. [Mike Groll - Keystone]
Stan Wawrinka aura lutté comme un beau diable face à Nishikori, en vain. [Mike Groll - Keystone]
Au terme d'une lutte de plus de quatre heures, Stan Wawrinka s'est finalement incliné dans son 1/4 de finale de l'US Open (3-6 7-5 7-6 6-7 6-4) face au Japonais Kei Nishikori (ATP 11), qui retrouvera en demies le vainqueur du duel entre Novak Djokovic et Andy Murray.

Le champion d'Australie a péché sur le plan tactique dans cette rencontre, ne parvenant quasiment jamais à s'imposer en patron sur le court à l'exception d'un premier set parfaitement maîtrisé. "Je suis forcément devenu plus dur avec moi-même. Je sais que je peux réussir de grandes choses. Je l'ai fait à de nombreuses reprises", soulignait le champion d'Australie. "Il y a des moments où j'aurais dû être plus positif, et plus simple aussi. Les occasions étaient peu nombreuses, et j'aurais sans doute dû les négocier différemment."

Nishikori [Mike Groll - Keystone]
Nishikori [Mike Groll - Keystone]
"Sous pression"

Stan Wawrinka estimait avoir surtout mal géré le deuxième set, qu'il cédait sur une double faute. "Je ne sais pas pourquoi mon attitude était si négative dans cette deuxième manche. Je jouais plutôt bien, et avais l'impression de bien gérer mon affaire. Je me suis mis sous pression car je voulais absolument gagner ce deuxième set. Avec le stress, je constate que je suis trop négatif avec moi-même", expliquait-il.

"J'ai également mal négocié le tie-break du troisième set", dans lequel il menait 5/3. "Il y a plein de moments qui font que je suis plus déçu de moi-même que du résultat."

Problème de riche

Stan Wawrinka évitait le pire dans la quatrième manche, claquant un service gagnant à 6/5 dans le tie-break après s'être retrouvé à deux points de la défaite à 5/5. Le Vaudois mena ensuite "aux points" dans le set décisif, mais ne parvint pas à forcer son destin à 1-1 (deux balles de break) et à 2-2 (une). Il ne perdait que 4 points sur ses quatre premiers jeux de service, mais cédait sur le cinquième face à un Kei Nishikori plus conquérant.

Le Vaudois doit désormais apprendre à gérer un problème de riche. "J'ai beaucoup d'options dans mon jeu. C'est un joli problème, mais parfois cela amène le doute dans mon esprit", relevait-il. "J'ai connu trop de hauts et de bas dans cette rencontre. Je me suis battu comme à mon habitude, mais n'ai vraiment pas l'impression d'avoir livré un match complet."

si/bond

US Open

Publié Modifié