Modifié

7e sacre pour Roger Federer

Federer a retrouvé le sourire sur le gazon de Halle. [Michael Probst - Keystone]
Federer a retrouvé le sourire sur le gazon de Halle. [Michael Probst - Keystone]
Roger Federer se sent décidément bien dans son jardin à Halle. Le Bâlois a dominé le Colombien Alejandro Falla 7-6 7-6. Il remporte du même coup son 2e titre de la saison après celui glané à Dubaï, son 79e titre sur le circuit ATP.

Federer a une nouvelle fois honneur à ce tournoi, auquel il est lié contractuellement jusqu'au terme de sa carrière. Avec sept titres (2003-2006, 2008, 2013, 2014), Halle est désormais le site où il a conquis le plus de trophées, ex-aequo avec Wimbledon, son autre fief sur gazon.

Pour parachever ce septuplé, Federer n'a pas eu la vie facile contre Falla, modeste 69e joueur mondial mais dont la patte gauche peut s'avérer dangereuse sur gazon. Le Colombien lui avait d'ailleurs déjà causé de grosses frayeurs à Wimbledon en 2010, lorsqu'il avait remporté les deux premières manches avant de s'incliner en cinq sets.

Une préparation idéale avant Wimbledon

Dimanche à Halle, Federer n'a pas non plus été impérial face au natif de Cali. Incapable de confirmer un break d'avance dans les deux manches - il a été immédiatement "débreaké" à 4-3 puis à 1-0 -, le no 4 mondial a dû s'en remettre aux jeux décisifs des deux sets pour forcer la décision.

En raison de plusieurs éliminations prématurées - Rafael Nadal et Milos Raonic notamment -, Federer n'a pas dû affronter de joueurs très cotés cette semaine à Halle, hormis le Japonais Kei Nishikori (ATP 12) samedi en demi-finale (6-3 7-6). Cela n'enlève toutefois rien au mérite du Bâlois, qui a eu le mérite de tenir son rang et de prouver qu'il était toujours aussi à l'aise sur son cher gazon. De bon augure à une semaine de Wimbledon.

si/fg

Publié Modifié

Défaite en double

Federer n'a pas pu partager sa joie avec Marco Chiudinelli. Engagés un peu plus d'une heure plus tard dans la finale du double, les deux amis d'enfance ont été battus par la paire germano-autrichienne Andre Begemann/Julian Knowle.

Malgré quatre balles de match dans le super tie-break, dont trois consécutives (!), les Bâlois se sont inclinés 1-6 7-5 12-10.