Modifié

Federer vacille, avant de pousser Tsonga du Rocher

Face au Manceau, le Bâlois s'est offert 19 balles de break, n'en convertissant que... 2! [Sébastien Nogier - Keystone]
Face au Manceau, le Bâlois s'est offert 19 balles de break, n'en convertissant que... 2! [Sébastien Nogier - Keystone]
Il y aura bien deux Suisses en demi-finales du Masters 1000 de Monte-Carlo! Roger Federer s'est débattu, mais ne s'est pas embourbé sur la terre battue monégasque face à Jo-Wilfried Tsonga (ATP 12), s'imposant 2-6 7-6 (8/6) 6-1. Le no4 mondial affrontera pour la 3e fois en 2014 Novak Djokovic, le tenant du titre, pour une place en finale.

Avant de livrer un cavalier seul dans la dernière manche, Roger Federer a frôlé la correctionnelle. Après avoir écarté une balle de 6-2 4-2, le Bâlois fut, en effet, à quatre reprises à deux points de la défaite. Il a toutefois su sortir la tête de l'eau pour signer sa... 950e victoire sur le Circuit.

L'homme aux dix-sept titres du Grand Chelem peut aujourd'hui raisonnablement nourrir l'ambition de rejoindre le club très fermé des joueurs à plus de 1000 victoires qui ne réunit à ce jour que deux hommes, Jimmy Connors (1253 victoires) et Ivan Lendl (1071).

Tsonga a parfaitement tenu le choc jusqu'en fin de 2e manche. [Michel Euler - Keystone]Tsonga a parfaitement tenu le choc jusqu'en fin de 2e manche. [Michel Euler - Keystone]Face à un Tsonga qui fut - pour une fois - solide en revers, Roger Federer a très longtemps été pénalisé par son manque d'efficacité sur les balles de break. Il en a raté treize sur... treize dans les deux premiers sets avant de trouver enfin l'ouverture sur sa seizième.

"RF" jouera sa 50e demie en Masters 1000, face à Djokovic

Le Maître a ensuite déroulé contre un Tsonga encore un peu court sur le plan physique. Samedi, Roger Federer jouera sa 50e demi-finale dans un tournoi estampillé Masters 1000, la quatrième à Monte-Carlo.

Roger Federer retrouvera pour la 3e fois déjà en 2014 Novak Djokovic après la demi-finale de Dubaï qu'il a remportée et la finale d'Indian Wells qu'il a perdue, au jeu décisif du troisième set faut-il le rappeler. "Stan et moi avons pu le stopper en début d'année, lâche-t-il. Il a l'air aujourd'hui d'être à nouveau très, très fort."

Oui, mais... Le Serbe s'est lui aussi fait très peur sur le Rocher, en concédant la première manche à l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez (ATP 38) puis en devant sauver trois balles de break dans la deuxième. Le no 2 mondial, en délicatesse avec son poignet droit, s'est ensuite repris pour finalement s'imposer à l'usure 4-6 6-3 6-1. Federer mène 17-16 face à Djokovic, lequel s'est toutefois imposé 10 fois sur 14 contre le Bâlois depuis 2011.

si/baru

A lire aussi: Wawrinka atteint une deuxième demi-finale à Monte-Carlo

Ferrer sort Nadal et rejoint Wawrinka en demies

Publié Modifié

Federer: "Je suis content de m'en être sorti"

"Ca ne sentait pas bon. Clairement, j'ai été frustré pendant longtemps à rater toutes ces balles de break. Mais je peux tirer pas mal de positif de ce match. Il y a beaucoup de choses qui ont été mal au mauvais moment pour moi. Jo jouait bien et moi je jouais mal par instants, avec de mauvais choix de coups. Je suis content de m'en être sorti", déclarait Roger Federer.

"Sur les balles de break, plus ça dure, plus c'est difficile. Parce que j'aurais vraiment dû breaker sur les trois ou quatre premières. J'étais vraiment frustré, mais je n'ai pas dégoupillé. Je ne jouais pas vraiment mal, je prenais juste les mauvaises décisions parfois. Je suis content d'avoir plutôt bien gardé mon calme. C'est ce qui m'a permis de gagner, je pense. La confiance est là. J'ai bien joué du fond. Mon service a été consistant."