Modifié

Federer facile contre Anderson

"RF" disputera contre Dolgopolov sa 44e demi-finale d'un tournoi Masters 1000. [Daniel Murphy - Keystone]
"RF" disputera contre Dolgopolov sa 44e demi-finale d'un tournoi Masters 1000. [Daniel Murphy - Keystone]
Roger Federer continue de tracer sa route à Indian Wells avec un réel brio. Le Bâlois s'est hissé dans le dernier carré de ce Masters 1000 californien à la faveur de son succès 7-5 6-1 en 1h08' sur le Sud-Africain Kevin Anderson (ATP 18), "tombeur" de Wawrinka la veille.

Après avoir galvaudé quatre balles de break à 3-2, "RF" a enlevé le premier set en gagnant "blanc" à 6-5 le jeu de service du longiligne Sud-Africain (2m03), qui lui a offert le set sur une montée au filet trop courte. Dans la seconde manche, le futur no 5 mondial a réussi le break aux 2e et 4e jeux.

Dolgopolov (à g.) a écarté Raonic 6-3 6-4 en quarts. [Mark J. Terrill - Keystone]Dolgopolov (à g.) a écarté Raonic 6-3 6-4 en quarts. [Mark J. Terrill - Keystone]"Dès les premiers instants de la rencontre, j'ai senti que j'étais dans un bon soir", a lâché Federer, qui a offert un beau récital aux 15'000 spectateurs. "Je pense que j'aurais dû le 'breaker' plus rapidement en première manche", concède-t-il. Mais le plus important est que je sois resté souverain sur tous mes jeux de service. Cela ne m'était pas encore arrivé cette saison."

"Ma détermination est au top"

En demi-finale, le Bâlois affrontera samedi Alexandr Dolgopolov (ATP 31), bourreau de Rafael Nadal au 3e tour. L'homme aux 21 Masters 1000 ne l'a rencontré qu'à une seule reprise, chez lui à Bâle en 2010, où l'Ukrainien de 25 ans avait abandonné alors qu'il était mené 6-4 5-2. "Je me suis entraîné avec lui à Dubaï en décembre dernier, explique Roger Federer. Il m'avait vraiment impressionné."

Quadruple vainqueur à Indian Wells, Federer tentera de remporter un premier Masters 1000 depuis 18 mois et son sacre à Cincinnati. "Ma détermination est au top, elle m'avait parfois manqué la saison passée", a relevé le Bâlois de 32 ans, qui reste sur dix succès d'affilée, sa dernière défaite remontant à sa demi-finale de l'Open d'Australie contre Rafael Nadal.

si/baru

Publié Modifié

"RF" hostile aux interventions des coaches

Roger Federer souhaite que l'intervention des entraîneurs pendant les matches ne soit jamais autorisée sur le circuit ATP, à la différence de ce qui se fait dans les tournois féminins. "J'espère vraiment que cela ne se fera pas. Ou si cela se fait, après que j'ai raccroché", a dit le futur no 5 mondial.

"Je ne crois pas que cela soit nécessaire, parce que cela ne serait pas juste. Tout le monde n'a pas les moyens d'avoir un entraîneur, a-t-il poursuivi. On pourrait voir les petites amies des joueurs débarquer, les parents, cela ne serait pas joli-joli", a souri l'homme aux 17 titres en Grand Chelem.