Modifié

Wawrinka: "Jamais je n'aurais imaginé gagner un Grand Chelem"

Stanislas Wawrinka n'a pas encore réalisé la portée de son exploit. [Fiona Hamilton - Keystone]
Stanislas Wawrinka n'a pas encore réalisé la portée de son exploit. [Fiona Hamilton - Keystone]
Entre incrédulité et fierté: tels étaient les sentiments qui berçaient Stanislas Wawrinka après son sacre à Melbourne. Un Stanislas Wawrinka qui est devenu le premier à battre Novak Djokovic et Rafael Nadal dans un tournoi majeur.

"Je ne réalise pas, dit-il. Jamais, je n'aurais imaginé gagner un tournoi du Grand Chelem. Je ne sentais pas assez fort pour battre les joueurs de la trempe de Nadal ou de Djokovic. Je suis animé par un sentiment étrange. J'ai toujours suivi à la télévision les finales des tournois du Grand Chelem. Je voulais voir les meilleurs s'affronter. Se persuader que j'en ai joué et gagné une va prendre un certain temps."

"Mes sensations étaient excellentes"

Pourtant cette victoire, il la mérite amplement même si la blessure de Rafael Nadal a servi ses desseins. "Je crois avoir joué pendant un set et un break du grand tennis, lâche-t-il avec raison. J'ai été surpris par la manière avec laquelle j'ai entamé le match. Dès le premier point, mes sensations étaient excellentes."

"J'ai senti que j'étais prêt pour un grand combat. Il n'a malheureusement pas eu lieu en raison de la blessure au dos de Rafa. Le match est devenu alors compliqué. Je suis tombé dans un faux rythme. J'ai été beaucoup trop passif à un moment donné du match. Je devenais aussi très nerveux. Je commençais à comprendre que j'allais gagner ce match..."

Comme Edberg ou Federer, Stan fait désormais partie des champions d'Australie. [Fiona Hamilton - Keystone]
Comme Edberg ou Federer, Stan fait désormais partie des champions d'Australie. [Fiona Hamilton - Keystone]

"Tout s'est passé très vite cette semaine. Encore une fois, il me faudra du temps pour bien comprendre le déroulement de cette quinzaine, lâche-t-il. Je suis sûr toutefois d'une chose: cette Coupe de Champion d'Australie, personne ne pourra me l'enlever. C'est comme ma médaille d'or aux Jeux: elles m'appartiennent pour toujours!"

"Ma vie va changer"

"Je sais aussi que ma vie va changer. Mais je veux poursuivre ma carrière sur les mêmes bases, poursuit-il. Je ne m'attends pas à gagner Roland-Garros. Si la presse me critique parce que je perds en quart de finale à Paris, cela me sera complètement égal.  

"Me dire aussi que je serai classé no 3 mondial est hallucinant. Jamais je n'aurais pu rêver d'un tel rang. Mais si je suis là, c'est que je le mérite. Le classement ne ment jamais!"

Avant de rentrer en Suisse lundi soir puis de mettre le cap sur Novi Sad où il sera en lice dès vendredi en Coupe Davis contre la Serbie dans un match qui se jouera sans Roger Federer et vraisemblablement sans Novak Djokovic, Stanislas Wawrinka entendait fêter avec ses proches le plus grand triomphe de sa carrière. "Il est déjà tard mais nous allons savourer tous ensemble cette victoire, lâchait-il. Il y a de bonnes chances pour que je m'enivre..."

A lire aussi: Wawrinka triomphe à Melbourne et s'offre son premier Grand Chelem

Wawrinka reçoit les éloges de Sampras

Nadal: "Stan mérite vraiment de gagner ce titre"

De premières réactions tous azimuts au triomphe de Stan Wawrinka

si/jbla

Publié Modifié