Modifié

Ballotté dans un 1er temps, Djokovic balaie Kohlschreiber dans un second

Djokovic a lâché son 1er set de la quinzaine. [Vincent Kessler - Reuters]
Djokovic a lâché son 1er set de la quinzaine. [Vincent Kessler - Reuters]
Novak Djokovic a décroché son billet pour les quarts de finale à Roland-Garros. Dans ses petits souliers lors de la première manche, le no1 mondial s'est défait du pugnace Philipp Kohlschreiber 4-6 6-3 6-4 6-4 et affrontera le vétéran Tommy Haas.

Djokovic atteint pour la 16e fois consécutive les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem, loin toutefois derrière le record en la matière amélioré dimanche par Roger Federer (36)."C'était difficile, contre un joueur de qualité, un spécialiste de la terre battue", a-t-il déclaré en français au public. "Mais j'ai bien joué après le premier set, donc je suis très content."

Kohlschreiber a disputé un premier set de rêve. [Vincent Kessler - Reuters]Kohlschreiber a disputé un premier set de rêve. [Vincent Kessler - Reuters]Lent à l'allumage

Finaliste l'an passé à Paris, le Serbe ambitionne de devenir le huitième homme à réussir le Grand Chelem en carrière en remportant Roland-Garros, le seul tournoi du Grand Chelem manquant à son palmarès. Très impressionnant depuis le début du tournoi, "Djoko" a été lent à l'allumage lundi. Il a ainsi lâché son premier set de la quinzaine, alors qu'il n'avait concédé que 26 jeux sur ses trois premiers matches.

Kohlschreiber avait fait subir à Djokovic l'une des défaites les plus traumatisantes de sa carrière en 2009 à Roland-Garros, en le battant sèchement au 3e tour (6-4 6-4 6-4).

Lundi, l'Allemand lui a posé de multiples problèmes dans les 2 premiers sets. Il aurait sans doute pu faire mieux sans une gestion assez catastrophique des points importants (2 balles de break concrétisées sur 13).

afp/bao

L'émotion de Djokovic         

C'est un Novak Djokovic ému qui est apparu en conférence de presse mardi après son accession aux quarts de finale. Le Serbe avait appris samedi la  mort de Jelena Gencic (77 ans), sa première coach. Le no 1 mondial lui a rendu un long et vibrant hommage.

"Jelena était non seulement ma première entraîneur, mais elle était aussi comme une 2e mère pour moi. Nous étions très proches. La semaine dernière, elle donnait encore des cours aux enfants. Elle a consacré sa vie à la génération des 5-12 ans. Elle n'avait que le tennis".

La nouvelle de son décès avait été communiquée à "Nole" juste après son match des 16es.Bouleversé, il avait annulé la traditionnelle conférence de presse.

"Je dois aller jusqu'au bout" 

"Je la qualifierais de meilleure entraîneur pour cette tranche d'âge", poursuit Djokovic. "Les gens sous-estiment, pour un tennisman professionnel, la période qui va de 5 à 14 ans. C'est là où vous vous étoffez".  

Le Serbe sera, à n'en pas douter, désormais porté par une "force intérieure" dans sa conquête du seul Grand Chelem qui manque à son palmarès. "Oui, je me sens investi de responsabilités pour aller le plus loin possible dans ce tournoi, pour elle. Je me souviens de la dernière conversation que nous avons eue il y a 2 semaines. Elle m'a dit: remporte ce tournoi. C'est en son honneur que je dois aller jusqu'au bout de ce tournoi", conclut "Nole".

A lire aussi: "Papy" Haas fait de la résistance à la Porte d'Auteuil

Paris, Stéphane Altyzer

Publié Modifié