Modifié

Laver Cup: Federer jouera bien son dernier match aux côtés de Nadal

Le duo Federer-Nadal sera réuni une dernière fois à Londres vendredi. [Andy Rain - Keystone]
Le duo Federer-Nadal sera réuni une dernière fois à Londres vendredi. [Andy Rain - Keystone]
Les adieux de Roger Federer au circuit professionnel confèrent à la Laver Cup une saveur toute particulière. Le Bâlois disputera son ultime match "officiel" vendredi, aux alentours de 22h heure suisse (en direct sur RTS2), au côté de Rafael Nadal.

Le "Big 4", composé du Bâlois, du Majorquin, de Novak Djokovic et d'Andy Murray, sera d'ailleurs réuni une ultime fois dans l'O2 Arena, où les quatre hommes avaient l'habitude de ferrailler lors du Masters ATP. Toutes les places ont trouvé preneurs, malgré des prix exorbitants.

Tous les regards seront braqués vendredi sur le retraité Roger Federer, 41 ans, créateur et garant du succès naissant de cette compétition qui oppose une sélection européenne au Reste du monde.

Emotions garanties

Le Bâlois a décidé de tirer un trait sur ses 24 ans de carrière dans cette Laver Cup. Il fera équipe avec son rival de toujours Rafael Nadal pour un ultime baroud d'honneur qui s'annonce riche en émotions. Les deux compères seront opposés aux Américains Jack Sock et Frances Tiafoe.

Roger Federer sait que les émotions seront fortes tout au long de son ultime soirée de tennisman. "Je suis heureux de faire mes adieux aux côtés de si grands joueurs, et ravi qu'ils ne soient pas de l'autre côté du filet pour mon dernier match", a-t-il déclaré.

"Ce sera merveilleux, mais je serai terriblement nerveux. Je vais néanmoins essayer d'en profiter", a poursuivi le Bâlois aux 20 titres du Grand Chelem, qui a difficilement contenu ses larmes devant la presse lorsque les louanges de ses ex-rivaux ont été évoquées.

agences/jbal

Publié Modifié

Un moment "historique" et "inoubliable" pour Nadal

"Faire partie de ce moment historique sera quelque chose d'incroyable et d'inoubliable", a expliqué Rafael Nadal.

"Je suis super excité et j'espère qu'on passera un bon moment et qu'on gagnera le match, on verra. J'espère que la foule nous supportera énormément", a glissé le Majorquin qui a laissé transparaître l'émotion qui l'habite déjà avant les adieux à son rival.

"Ce sera un type de pression différent, après tous les moments formidables qu'on a partagés sur et en dehors du terrain", a-t-il reconnu.