Modifié

Federer, la 37e glorieuse !

Roger Federer ou la parfaite maîtrise d'un champion hors norme.
Roger Federer ou la parfaite maîtrise d'un champion hors norme.
Le numéro 1 mondial a été époustouflant pour remporter le tournoi de Miami. Ce 37e succès dans sa carrière a été bouclé à l'issue de trois tie-breaks face à Ivan Ljubicic.



Quel bras de fer ! La finale du Masters Séries de Miami a donné lieu a une épreuve de force de toute beauté entre Roger Federer et Ivan Ljubicic. Pour cette 13e rencontre entre les deux hommes, le champion suisse partait avec les faveurs du pronostic puisqu'il menait 9 victoires à 3 au gré de ses confrontations avec le Croate.
Ljubicic, numéro 6 mondial, ne voulait pas s'arrêter à ces statistiques et vu son excellent début de saison, qui le place en véritable dauphin de Federer, il croit réellement en ses chances. Dans la lignée de sa demi-finale face à David Nalbandian, qui l'avait vu atomiser le joueur argentin en deux petits sets (6-1, 6-2), le joueur croate met la pression sur le Suisse. A un jeu partout dans le premier set, il a ainsi deux balles de break sur le service de Federer, mais le numéro 1 mondial les sauve avec autorité avant de gagner sa mise en jeu.


Le maître ne lâche rien



De son côté, Roger Federer ne se procurera aucune balle de break sur le service du Croate au cours de ce premier set, mais ne lâchera pas non plus sa mise en jeu. Si bien que les deux hommes se dirigeront vers un tie-break logique. Reflet de set âprement disputé, ce jeu décisif fut haletant. Ljubicic prit l'avantage pour mener 3 points à 2 sur le service de Federer, mais le Suisse recolla au score pour égaliser à 4-4. Le jeu du Croate se fissura alors juste un peu, sur un revers trop long, ce qui permettait à Federer de mener 6-5. Un ace plus tard, le meilleur joueur du monde démontrait sa virtuosité pour disputer et surtout gagner les points importants !


Etonnante puissance de feu



La perte de ce premier set ne freinera pas les ardeurs d'Ivan Ljubicic. On se dirige alors vers un bras de fer étonnant, vu la puissance de feu des deux joueurs. Au service, le Croate enchaîne trois jeux blancs... Federer rétorque avec trois jeux de service gagnés, dont deux blancs... Et puis, à 3-3 sur le service du Croate, le Suisse hausse son jeu, se procure trois balles de break et transforme la troisième occasion sur un échange hallucinant ou il varie le jeu et les plaisirs : coups liftés ou coupés, frappés ou en toucher et coup droit gagnant pour terminer. A 4-3, service à suivre, on se dit que Federer a fait le plus dur... Mais Lubijcic reprend aussitôt le service du Suisse et recolle à quatre jeux partout.


11 tie-breaks gagnés sur 12...



Télécom 2009, Berlusconi et grève [Keystone]Télécom 2009, Berlusconi et grève [Keystone]

Au jeu suivant, Federer se procure une nouvelle balle de break, mais son passing de coup droit est trop long... Ljubicic reprend l'avantage et mène 5-4. Sacrée partie ! Les deux joueurs ne vont plus rien lâcher et on se dirige vers un nouveau jeu décisif. Le Croate a alors beau mener 4 points à 1, c'est encore le grand « Roggeur » qui va avoir le dernier mot en marquant six points d'affilée. Le Suisse conclut le set avec deux coups droits de feu et remporte son 11e tie-break sur les 12 qu'il a disputé contre Ljubicic, tout au long de leurs 13 oppositions...


Un jeu décisif phénoménal



Dans ce match disputé au meilleur des cinq sets, le Croate prit bien le service de Federer au début de la troisième manche, sauva ensuite une balle de break, mena 2-0, 3-1, mais il ne fut pas en mesure d'endiguer le retour de Federer. Le Suisse revint à 3-3 en réussissant un jeu blanc sur le service de Ljubicic... Puis il prit les devants, 4-3, puis 5-4 et enfin 6-5 et mit la pression sur son adversaire, qui réussit à s'accrocher pour disputer un nouveau tie-break.
Sur ce 3e jeu décisif de la partie, l'intensité fut encore totale. Mais avec un ace sur sa deuxième balle de service, Federer était toujours phénoménal pour mener 5 points à 3... Mais Ljubicic, revenu à cinq partout, mena ensuite 6-5 pour se procurer une balle de set sur le service du Suisse, qui l'annulait sur un service gagnant ! Puis service placé, de nouveau gagnant et balle de match pour Federer! Sur le service du Croate, le retour de Roger Federer prenait la bande du filet et venait mourir dans le camp de Ivan Ljubicic. En 2h56, le Suisse s'imposait 7-6, 7-6, 7-6.


Des chiffres grandioses



Federer venait de remporter le 37e tournoi de sa carrière, le 24e de suite en Masters Series, c'est sa 28e victoire de l'année pour une seule défaite (contre Rafael Nadal à Dubaï) et son 48e succès d'affilée dans ses matches disputés sur ce sol américain, qui lui va si bien. Quelques chiffres parmi d'autres qui donnent un petit aperçu du grandissime talent de ce joueur d'exception. Et dire qu'il n'a encore que 24 ans...
TSRsport.ch/ Jean-Baptiste Flamand

Publié Modifié

37e titre pour le grand champion suisse

Roger Federer a remporté le 37e titre de sa carrière. Vainqueur des trois derniers tournois du Grand Chelem (Wimbledon, US Open en 2005 et Open d'Australie en 2006), Federer remporte à Miami son quatrième tournoi de la saison, après ses succès à Doha, à l'Open d'Australie et à Indian Wells.
TOUS SES TITRES
Simple (37)
· 2001 (1) Milan
· 2002 (3) Hambourg, Sydney, Vienne
· 2003 (7) Dubai, Halle, Marseille, Munich, Masters, Vienne, Wimbledon
· 2004 (11) Australian Open, Bangkok, Canada, Dubai, Gstaad, Halle, Hambourg, Indian Wells, Masters, US Open, Wimbledon
· 2005 (11) Cincinnati, Hambourg, Indian Wells, Miami, Bangkok, Doha, Dubai, Halle, Rotterdam, US Open, Wimbledon
· 2006 (4) Australian Open, Doha, Indian Wells, Miami
Double (7)
· 2001 (2) Rotterdam (+Jonas Björkman/SUE), Gstaad (+Marat Safin/RUS)
· 2002 (2) Moscou (+Max Myrnyi/BLR), Rotterdam (+Max Myrnyi/BLR)
· 2003 (2) Vienne (+Yves Allégro/SUI), Miami (+Max Myrnyi/BLR)
· 2005 (1) Halle (+Yves Allégro/SUI)
Sa seule défaite en 2006 a été concédée face à l'Espagnol Rafael Nadal, son dauphin au classement mondial, en finale à Dubaï. L'an passé, le champion suisse avait remporté quatre des cinq Masters Series auxquels il avait participé (Indian Wells, Miami, Hambourg et Cincinnati).

Trois sets gagnants !

Finale: Federer (Sui) bat Ljubicic (Croa), 7-6 (5), 7-6 (4), 7-6 (6).