Modifié

Roland-Garros: Carlos Alcaraz, un phénomène devant de grosses attentes

Carlos Alcaraz a plané sur Madrid. Il espère en faire de même sur la Porte d'Auteuil. [Juanjo Martin - AP]
Carlos Alcaraz a plané sur Madrid. Il espère en faire de même sur la Porte d'Auteuil. [Juanjo Martin - AP]
Prodige du tennis, Carlos Alcaraz a connu une ascension folle et déroutante en quelques mois. A tout juste 19 ans, il s'attaque à Roland-Garros avec une étiquette de favori. Peut-il l'assumer jusqu'au bout?

Pas besoin de retracer l'entier du parcours du phénomène, puisque tout le monde en parle depuis des semaines. Mais oui, la dimension prise en quelque temps par Carlos Alcaraz (19 ans tout juste) est hallucinante. Lui qui avait promis en début d'année, alors qu'il était 32e mondial, de tout entreprendre pour pénétrer dans le top-20 a finalement tout fracassé: titré à Rio, demi-finaliste à Indian Wells, puis encore vainqueur à Miami, Barcelone et Madrid, l'Espagnol s'est hissé au 6e rang ATP, au point de débarquer à Roland-Garros avec l'étiquette de favori! "Il ne fait aucun doute qu'il est actuellement le meilleur joueur du monde", a relevé Novak Djokovic, pourtant no 1 mondial, voici 2 semaines.

Il ne fait aucun doute qu'il est actuellement le meilleur joueur du monde.

Novak Djokovic, actuel no 1 mondial [AP]
Novak Djokovic, actuel no 1 mondial

L’engouement autour du natif de Murcie est incroyable. Et à l'heure du tournoi parisien, comparaison n'est certes pas raison, mais force est de reconnaître que rarement un nouveau venu n'a autant ressemblé à Rafael Nadal ni étalé autant de raisons d'y croire. Oui, Carlos Alcaraz a beaucoup – mais vraiment beaucoup – de choses qui font que, sauf accident, il va occuper le haut de l'affiche pendant plusieurs années. Il est solide des deux côtés, il a les coups, le physique, la tête (déjà)… Bref, c'est admirable si tôt, si jeune. Certes, tout est encore perfectible, dont son service et sa volée, mais ce serait un comble qu'avant la vingtaine, il soit déjà un produit "fini".

Le circuit l'observe avec les yeux de Chimène. "Je rêverai d'avoir le niveau qui est le sien", a récemment lâché Stefanos Tsitsipas. Battu par Alcaraz en finale à Umag l'été passé, Richard Gasquet est lui aussi admiratif. "J'ai tout de suite pensé qu'il irait loin, nous confiait le Français mardi soir au Geneva Open. Il est très bien entouré, notamment avec son coach Juan Carlos Ferrero (ndlr: ancien no 1 ATP), très bien conseillé et il travaille dans la bonne direction. Oui, avec lui, c'est tracé pour le très, très haut niveau."

Il est très bien entouré, très bien conseillé et il travaille dans la bonne direction. Oui, avec lui, c'est tracé pour le très, très haut niveau.

Richard Gasquet [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Richard Gasquet, ancien 7e mondial

Le fait d'avoir fait l'impasse sur le tournoi de Rome, histoire de ménager sa monture, donne encore un peu plus de poids à l'Espagnol. Malgré son jeune âge, le prodige a l'intelligence de ne pas surcharger son programme. Il a su se donner un peu d'air avant d'attaquer l'étouffante quinzaine de Roland-Garros. Où il s'agira pour lui de composer avec des sollicitations dingues, comme il n'en a encore jamais connu. C'est peut-être là que les difficultés se présenteront plus rapidement à lui que sur le court. Avec la presse, les fans et des adversaires qui rêvent de s'offrir la "bête", la pression va monter. Peut-elle toutefois continuer à glisser sur lui?

Champion olympique en 1992 et consultant RTS, Marc Rosset dit "attendre de voir". Puis le Genevois d'affiner le propos: "Jusqu'à présent, Carlos Alcaraz n'a pas vraiment été exposé. Il est toujours protégé par l'ombre de Rafael Nadal. En réalité, je ne veux pas m’enflammer ni aller trop vite en besogne avec lui: souvenez-vous lorsque Borna Coric avait battu "Rafa" à Bâle en 2014; tout le monde avait dit qu'on tenait là un nouveau phénomène. Huit ans plus tard, il ne s'est rien passé… Mais il est clair qu'Alcaraz est très, très fort. Si fort que cela m'étonnerait qu'il disparaisse de la scène. Il est agressif, costaud, véloce. Et j'adore son état d'esprit. Franchement, j'aimerais qu'un mec qui amène autant de fraîcheur puisse réussir, mais ce n'est pas si simple."

Il est clair qu'Alcaraz est très, très fort. Et j'adore son état d'esprit. Franchement, j'aimerais qu'un mec qui amène autant de fraîcheur puisse réussir, mais ce n'est pas si simple.

Marc Rosset, champion olympique en 1992 et consultant RTS [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Marc Rosset, champion olympique en 1992 et consultant RTS

Cette fraîcheur dont parle Rosset, c'est ce que le prodige de Murcie doit s’atteler à conserver à Roland-Garros. Pour Arnaud Clément, finaliste de l'Open d’Australie 2001 interrogé par Eurosport, le phénomène a tout pour rester au sommet. "Il a déjà pris l'ascendant psychologique sur pas mal de joueurs, y compris sur ceux qu'il n’a pas encore affrontés, a souligné le Français. On oublie d'ailleurs qu'il est aussi jeune. C'est de fait l'une de ses autres forces, car au moment de l'affronter, ses adversaires ne se disent plus qu'ils ont un gamin en face d'eux, mais déjà un monstre."

A tel point que la question n'est aujourd'hui peut-être plus de savoir s’il peut remporter Roland-Garros cette année déjà, mais bien s'il est "capable" de s'encoubler avant la deuxième semaine. Reste une certitude, qui en dit déjà beaucoup sur le personnage: une année seulement après sa première apparition parisienne, soldée par une élimination en 16es de finale contre Jan-Lennard Struff, Carlos Alcaraz y a débarqué en candidat pour la gagne. Inarrêtable? "Je n'ai pas vraiment de limite", susurrait-il l'autre jour à Madrid. Dans quinze jours, nous pourrions effectivement bien avoir la confirmation que ce bonhomme pétri de talent n'a rien pour l'arrêter.

Arnaud Cerutti - @arnaud_cerutti

A lire aussi:  Dominic Thiem battu d'entrée

principale outsider, Ons Jabeur prend déjà la porte

Publié Modifié