Modifié

ATP Monte-Carlo: Stan Wawrinka laisse passer sa chance

Stan Wawrinka disputait son 1er tournoi ATP de la saison. [Sébastien Nogier - Keystone]
Stan Wawrinka disputait son 1er tournoi ATP de la saison. [Sébastien Nogier - Keystone]
[drapeau]
Alexander Bublik
  • 3
  • 7
  • 6
  • -
  • -
[drapeau]
Stan Wawrinka
  • 6
  • 5
  • 2
  • -
  • -
Le 11 avr. à 11:00
Stan Wawrinka (ATP 236) a chuté d'entrée dans le Masters 1000 de Monte-Carlo, son 2e tournoi depuis son retour à la compétition, le 1er estampillé "ATP". Le vainqueur de l'édition 2014 s'est incliné 3-6 7-5 6-2 au 1er tour devant le Kazakh Alexander Bublik (36).

Diminué, Stan Wawrinka n'a pas pu donner sa pleine mesure au 3e set face à Alexander Bublik. En difficulté sur les nombreuses courses que les amorties du Kazakh l'ont contraint à effectuer, il a rapidement lâché prise pour se retrouver mené 5-1.

L'issue de cette partie est d'autant plus frustrante que l'ex-no 3 mondial a montré de très belles choses dans les 2 premiers sets. Plus constant, plus percutant et plus conquérant que lors du Challenger de Marbella, il a dominé les débats pendant plus d'une heure.

Un peu juste physiquement

Mais son manque de compétition et d'automatismes l'a trahi au moment de porter l'estocade. Wawrinka a pourtant eu sa chance, mais il n'est ainsi pas parvenu à concrétiser l'une des 3 balles de break dont il a bénéficié dans cette 2e manche.

Et le Vaudois de 37 ans a craqué sur son service dans le "money time". Il est parvenu à écarter 3 balles de set à 4-5, mais a commis la faute en coup droit sur la 4e à 5-6. La 3e manche ne fut ensuite qu'un chemin de croix pour lui.

ats/fg

Publié Modifié

"Peut-être ai-je voulu revenir trop tôt à la compétition"

"Je suis content de ce que j'ai produit. Je pense que c'est très positif. C'était beaucoup mieux que ce que je pensais pouvoir faire", a expliqué Stan Wawrinka. "Mais je suis conscient que je ne suis pas prêt physiquement, mentalement, tennistiquement. Je n'ai pas joué beaucoup de tennis avant d'arriver ici", a-t-il poursuivi. "Peut-être ai-je voulu revenir trop tôt à la compétition. Mais il était important sur le plan mental de savoir que j'allais disputer deux tournois, de pouvoir m'entraîner avec les meilleurs, de les affronter et de retrouver ces émotions qui m'ont tant manqué", a encore souligné le triple vainqueur de Grand Chelem.