Modifié

Open d'Australie: Peng Shuai et les tee-shirts de la discorde

Peng Shuai a disparu pendant 3 semaines après avoir accusé un ancien premier ministre d'abus sexuel. [EyePress - AFP]
Peng Shuai a disparu pendant 3 semaines après avoir accusé un ancien premier ministre d'abus sexuel. [EyePress - AFP]
"Pathétique", "manque de courage"... Les organisateurs de l'Open d'Australie ont déclenché une polémique en demandant à des supporters de retirer leur tee-shirt en soutien à la joueuse chinoise Peng Shuai, que des militants ont depuis promis d'imprimer en masse.

"Où est Peng Shuai ?" était écrit sur ces tee-shirts. Des supporters ont été contraints de les retirer, sous prétexte que l'Open d'Australie "n'autoris(e) pas les vêtements, banderoles ou pancartes politiques", selon un porte-parole de la Fédération australienne de tennis.

Martina Navratilova monte au front

Martina Navratilova, légende du tennis, a qualifié cette décision de "pathétique", estimant que "la WTA (était) livrée à elle-même!!!" "Je trouve ça lâche, il ne s'agit pas d'un message politique, il s'agit d'un message en faveur des droits humains. La WTA a été si forte sur ce sujet... Capituler de la sorte, je trouve ça vraiment faible."

L'affaire avait éclaté au début du mois de novembre, quand Peng Shuai avait évoqué un rapport sexuel "forcé" avec l'ancien vice-Premier ministre Zhang Gaoli. L'ancienne no 1 mondiale en double n'avait alors pas fait d'apparition en public pendant plusieurs semaines, puis était revenue sur ses propos.

ats/tzing

Publié Modifié