Publié

Open d'Australie: Carnet 3 - la plantée du tennis suisse, la perf' de Manna, l'aisance de "La Monf" et deux favorites qui mènent grand train

Belinda Bencic à terre. Le symbole du tennis suisse dans cette quinzaine. [Simon Baker - AP]
Belinda Bencic à terre. Le symbole du tennis suisse dans cette quinzaine. [Simon Baker - AP]
Pas au mieux dans tous les sens du terme contre Amanda Anisimova, Belinda Bencic n'aura pas rendez-vous avec Naomi Osaka et le tennis suisse, penaud, ne verra pas le 3e tour à Melbourne. Triste performance. L'inverse pour Adrian Mannarino, qui a sorti le 1er top-10 du tournoi, pour Gaël Monfils impérial, voire pour Ashleigh Barty et Osaka, sur un nuage pour le moment.

PATATRAS BELINDA! On savait le tirage au sort piégeux, mais on aurait imaginé que Belinda Bencic pourrait tout de même s'en sortir. Sauf que non, la championne olympique n'a pas assumé son statut contre Amanda Anisimova. Son mal de dos est-il la seule explication? Battue 6-2 7-5, la Saint-Galloise n'a en tout cas pas existé devant la jeune Américaine et va regagner l'Europe avec le moral en berne. Son passage par l'Australie a été un échec eu égard à ses attentes initiales. Pour Jil Teichmann, laminée 6-1 6-2 par Victoria Azarenka, les choses n'ont guère été plus encourageantes, même si cette défaite apparaît assez logique. Reste que la plantée du tennis suisse dans cette 1re "levée" du Grand Chelem est quasi historique. Mais pas dans le même sens que lors des années dorées de Roger Federer et Stan Wawrinka... Tiens, c'est bon, le pain noir?

LE COUP DU JOUR... Le voici, il est signé Pablo Carreno Busta.

MANNARINO, FÉROCE... La grosse perf' du jour est à mettre au crédit d'Adrian Mannarino, qui a sorti le 1er top-10 du tournoi Hubert Hurkacz sans sourciller (6-4 6-2 6-3). Une belle prestation pour le Parisien qui, sans présenter un tennis des plus enthousiasmants, déboule au 3e tour sans avoir le moindre truc à perdre contre le demi-finaliste 2021 Aslan Karatsev. A l'instar du Polonais, le Russe en aura-t-il lui aussi marre de ce Manna-là? En tout cas, le gaucher assume son tennis, comme il l'a confié à nos confrères français. "Mon but était vraiment de lui pourrir le jeu, de lui mettre des balles de mauvaise qualité sur lesquelles il n'arriverait pas à s'appuyer. Quand ça marche, tu as l'impression d'être un génie, et quand cela ne marche pas, tu te dis: 'Je suis complètement débile!'. Aujourd'hui, c'était un bon jour." Une analyse qui a le mérite d'être claire.

HURKACZ MISÈRE... "Adrian a livré une belle performance et moi je n'ai pas été assez bon." Est-ce dû à un anglais approximatif (ce qui ne nous semble pas être spécialement le cas le concernant) ou à une volonté de vite bâcher la conférence de presse? Toujours est-il que l'explication de sa défaite par Hubert Hurkacz ne veut pas dire grand-chose. Gageons toutefois que le Polonais, vainqueur à Miami et demi-finaliste à Wimbledon la saison passée, saura se ressaisir après être apparu abattu par cette fade prestation.

NADAL DÉROULE... Sans surprise, Rafael Nadal n'a pas dû suer contre Yannick Hanfmann. L'Espagnol a pris le meilleur sur l'Allemand en 3 petites manches (6-2 6-3 6-4) et poursuit ainsi sa promenade dans le tableau. Au prochain tour, l'autre homme aux 20 titres majeurs devra toutefois élever un peu le curseur, puisque Karen Khachanov évolue tout de même quelques crans au-dessus de Giron et Hanfmann. De là à parler d'alerte rouge...

UN MATCH DINGUE... Le match fou du jour s'est disputé entre Sebastian Korda et Corentin Moutet avec avantage à l'Américain, vainqueur 3-6 6-4 6-7 7-5 7-6 au bout de 4h47' de jeu. Heureux, Korda a fêté sa victoire comme le faisait son père il y a 24 ans! Quant au Français, il a sans doute pris un gros coup sur le casque après être passé à 2 points de la victoire au 4e set et avoir eu 3 balles de break pour espérer servir pour le match dans l'ultime manche. Korda, qui en découdra avec un Pablo Carreno Busta ayant lui aussi fait des heures sup', peut espérer prolonger sa quinzaine.

BARTY EXPRESS... 1 jeu perdu au 1er tour, 2 autres seulement au 2e; c'est peu dire qu'Ashleigh Barty rigole dans cette entame de tournoi. Impériale lundi contre Tsurenko (6-0 6-1), sereine mercredi contre Bronzetti (6-1 6-1), l'Australienne devrait rester sur le même nuage au 3e tour contre Camila Giorgi. L'Italienne saura-t-elle inscrire davantage que 3 jeux face au Barty Express?

OSAKA VA VITE AUSSI! Si Ashleigh Barty fait figure de favorite, Naomi Osaka est pas mal non plus dans le genre. Tellement solide en fond de court, la Japonaise a "mangé" Madison Brengle 6-0 6-4. Finalement, c'est peut-être une bonne nouvelle pour Belinda Bencic de ne pas avoir à l'affronter vendredi...

"LA MONF" INTENABLE... On nous promet un nouveau Gaël Monfils depuis des lustres. A chaque match gagné par le Parisien, la presse française en fait des tonnes. Sauf que jusqu'à présent, l'intéressé s'est systématiquement raté droit derrière. De fait, comme dans l'histoire de l'enfant qui criait au loup, on s'est mis à ne plus vouloir y croire. Reste qu'en ce début d'année, après son titre au tournoi 1 d'Adelaïde le 9 janvier, "La Monf" vient de survoler ses 2 premiers tours à Melbourne, alignant 6 sets très propres - 6-1 6-1 6-3 (Coria), puis 6-1 6-0 6-4 (Bublik) - susceptibles de rallumer l'envie d'y croire. Pourquoi pas, après tout, puisque depuis qu'il est marié et en partie sous la coupe de Günter Bresnik, le joueur de 35 ans semble être à nouveau habité par l'envie d'avoir envie. Tiens, et si c'était lui l'un des grands bonshommes du tournoi? Ce ne serait pas vilain, en tout cas!

UN 3E TOUR CHAUD BOUILLANT! On savait déjà que la journée de demain fera la part belle à une affiche brûlante entre Daniil Medvedev et Nick Kyrgios (à suivre sur RTS 2). On peut dorénavant vous dire aussi que celle de vendredi ne sera pas en reste avec une fort belle empoignade annoncée entre Carlos Alcaraz et Matteo Berrettini. Ca devrait cogner fort dans tous les sens et mettre le feu à Melbourne. On en salive déjà.

Arnaud Cerutti - @arnaud_cerutti

Publié

Principaux résultats dames (19.01)

[drapeau]
Amanda Anisimova
  • 6
  • 7
  • -
  • -
  • -
[drapeau]
Belinda Bencic
  • 2
  • 5
  • -
  • -
  • -
Le 19 janv. à 01:00

[drapeau]
Victoria Azarenka
  • 6
  • 6
  • -
  • -
  • -
[drapeau]
Jil Teichmann
  • 1
  • 2
  • -
  • -
  • -
Le 19 janv. à 01:00

[drapeau]
Ashleigh Barty
  • 6
  • 6
  • -
  • -
  • -
[drapeau]
Lucia Bronzetti
  • 1
  • 1
  • -
  • -
  • -
Le 19 janv. à 01:00

[drapeau]
Naomi Osaka
  • 6
  • 6
  • -
  • -
  • -
[drapeau]
Madison Brengle
  • 0
  • 4
  • -
  • -
  • -
Le 19 janv. à 09:00

Principaux résultats messieurs (19.01)

[drapeau]
Pablo Carreno
  • 6
  • 66
  • 77
  • 3
  • 6
[drapeau]
Tallon Griekspoor
  • 3
  • 78
  • 63
  • 6
  • 4
Le 19 janv. à 01:00

[drapeau]
Rafael Nadal
  • 6
  • 6
  • 6
  • -
  • -
[drapeau]
Yannick Hanfmann
  • 2
  • 3
  • 4
  • -
  • -
Le 19 janv. à 01:00

[drapeau]
Sebastian Korda
  • 3
  • 6
  • 62
  • 7
  • 710
[drapeau]
Corentin Moutet
  • 6
  • 4
  • 77
  • 5
  • 66
Le 19 janv. à 03:00

[drapeau]
Adrian Mannarino
  • 6
  • 6
  • 6
  • -
  • -
[drapeau]
Hubert Hurkacz
  • 4
  • 2
  • 3
  • -
  • -
Le 19 janv. à 04:30

[drapeau]
Gaël Monfils
  • 6
  • 6
  • 6
  • -
  • -
[drapeau]
Alexander Bublik
  • 1
  • 0
  • 4
  • -
  • -
Le 19 janv. à 09:00

[drapeau]
Alexander Zverev
  • 6
  • 6
  • 6
  • -
  • -
[drapeau]
John Millman
  • 4
  • 4
  • 0
  • -
  • -
Le 19 janv. à 09:00




La RTS diffuse une rencontre par jour sans compter celles des Suisses. Tous les autres matches sont à suivre sur l'Eurosport Player