Publié

Open d'Australie: Novak Djokovic accueilli en héros à Belgrade

Novak Djokovic est arrivé à Belgrade lundi. [Darko Bandic - Keystone]
Novak Djokovic est arrivé à Belgrade lundi. [Darko Bandic - Keystone]
Novak Djokovic est arrivé à Belgrade lundi après avoir été expulsé d'Australie, épilogue d'une longue saga autour du statut vaccinal du no 1 mondial qui le prive de la possibilité de tenter une 10e victoire à l'Open d'Australie.

Selon deux sources à l'aéroport de Belgrade, le Serbe de 34 ans est arrivé dans la capitale du petit pays des Balkans à la mi-journée mais a immédiatement quitté l'infrastructure par une porte dérobée.

Des dizaines de fans s'étaient massés devant l'aéroport pour accueillir leur idole, agitant avec enthousiasme des drapeaux serbes.

De nombreux fans de Djokovic attendaient le no 1 mondial à l'aéroport. [Marko Djokovic - Keystone]De nombreux fans de Djokovic attendaient le no 1 mondial à l'aéroport. [Marko Djokovic - Keystone]

"Novak est le numéro un pour nous et pour le monde. Qu'il gagne ou qu'il perde, nous le soutenons", a dit à l'AFP Djurdja Avramov, dont le fils portait un T-shirt arborant un coeur dessiné et le mot "Nole", le surnom de Djokovic en Serbie.

"Je suis une fan et ce qu'il lui ont fait est honteux", a ajouté Dragica,  une retraitée qui n'a pas voulu donner son nom de famille. "Je l'aime, j'ai 71 ans et j'ai mal aux pieds mais je suis venue néanmoins."

"Novak a gagné, c'est la victoire du bien sur le mal", pouvait-on lire sur une banderole brandie par Svetozar Alimpic, un commerçant de 56 ans.

afp/adav

Publié

"La fierté de la Serbie"

En Serbie, où "Nole" fait figure de héros, son expulsion a scandalisé le gouvernement, les instances sportives et ses fans qui considèrent qu'il est victime d'une injustice et d'une "chasse aux sorcières politique".

Dimanche soir, le message "Nole, tu es la fierté de la Serbie" avait illuminé un immeuble de Belgrade sur les rives de la Save, sur fond de couleurs serbes, rouge, bleu et blanc.