Modifié

Open d'Australie: l'Australie accepte de surseoir à l'expulsion de Djokovic

Djokovic sera fixé sur son sort dimanche au plus tôt. [Diego Fedele - Keystone]
Djokovic sera fixé sur son sort dimanche au plus tôt. [Diego Fedele - Keystone]
Les autorités australiennes ont accepté de surseoir à l'expulsion de Novak Djokovic jusqu'à ce que la justice ait statué sur son cas, a annoncé vendredi un avocat du gouvernement.

Entré en Australie sans être vacciné contre le Covid-19, le no 1 mondial devrait être fixé sur son sort dimanche au plus tôt.

Djokovic ne sera pas placé en rétention avant un interrogatoire prévu samedi matin devant les services d'immigration. Et il ne sera pas expulsé avant que la justice ait statué sur son recours contre l'annulation de son visa, a indiqué cet avocat, Stephen Lloyd, au cours d'une audience en référé devant un juge à Melbourne.

Djokovic avait vu son visa annulé pour la deuxième fois par le gouvernement quelques heures plus tôt. "Nous sommes très préoccupés par le temps", a souligné son avocat Nick Wood au cours de cette audience.

Le Serbe, dont le 1er tour à l'Open d'Australie est prévu dimanche, devrait être fixé sur son sort dimanche. Mais la procédure pourrait être retardée, le juge de l'Etat australien, Anthony Kelly, s'étant dessaisi au profit de la justice fédérale australienne.

ats/adav

A lire aussi: Le visa de Djokovic à nouveau annulé

Publié Modifié